Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

14 juin 2022

Cambodge. Verdict dans les procès collectifs d’opposants

Le tribunal de Phnom Penh rend son verdict dans les procès de quelque cent quarante opposants qui se sont tenus à partir de janvier 2021, en l’absence de dizaines d’entre eux. Trente et un sont condamnés à des peines de six à huit ans de prison et vingt autres à des peines avec sursis, pour « incitation et conspiration en vue de commettre un acte de trahison ». Ils étaient jugés pour avoir soutenu le mouvement de protestation qui avait suivi la dissolution, en novembre 2017, à l’approche des élections législatives, du Parti du sauvetage national du Cambodge (PSNC), principale formation d’opposition, ce qui avait permis la victoire du Parti du peuple cambodgien (PPC) de Hun Sen, Premier ministre sans interruption depuis 1998. En mars 2021, l’ancien président du PSNC Sam Rainsy et huit autres dirigeants de cette formation, dont Mu Sochua, avaient été condamnés par contumace à des peines de vingt à vingt-deux ans de prison. Le présent verdict alourdit leur peine de huit années de prison supplémentaires. Le cofondateur du PSNC Kem Sokha est toujours jugé séparément pour trahison.

— Universalis

Événements précédents