Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

3 septembre 2017

Cambodge. Arrestation du chef de l’opposition

La police arrête Kem Sokha, successeur de Sam Rainsy à la tête du Parti du salut national du Cambodge (PSNC), principale formation d’opposition. Il est accusé de trahison pour avoir reçu de l’aide des États-Unis. Son arrestation intervient alors que le PSNC a fortement progressé aux élections municipales de juin et que des élections législatives sont prévues en juillet 2018. Sam Rainsy, qui vit en France, a été condamné par contumace à cinq ans de prison pour diffamation en décembre 2016 et a quitté la direction du PSNC en février pour éviter la dissolution de son parti.

— Universalis

Événements précédents