Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

14-27 janvier 2014

France. Conférence de presse du président François Hollande

  • Article mis en ligne le

Le 14, lors de la troisième conférence de presse de son mandat, le président François Hollande reconnaît avoir sous-estimé l'importance de la crise économique et émet le diagnostic que c'est « l'offre qui fait la demande », affirmant que « le principal problème de la France, c'est la production ». Le « pacte de responsabilité » évoqué lors de la présentation de ses vœux aux Français, le 31 décembre 2013, constitue une réponse à ce constat. Le chef de l'État en précise le contenu, annonçant la suppression des cotisations familiales pour les entreprises et les travailleurs indépendants d'ici à 2017, soit 35 milliards annuels de diminution de charges – cette mesure était revendiquée par le Medef. Le montant du crédit d'impôt compétitivité emploi – 12 milliards d'euros en 2014 et 20 milliards d'euros annuels à partir de 2015 – doit être affecté à cette diminution de charges. Le président excluant tout transfert de charges des entreprises vers les ménages, le solde, soit une cinquantaine de milliards d'euros d'économies d'ici à 2017, doit être financé par la réduction des dépenses publiques. Le chef de l'État évoque notamment la réforme de la structure territoriale visant à « mettre un terme aux enchevêtrements et doublons » de collectivités. Les contreparties demandées aux entreprises, qui « porteront sur des objectifs chiffrés » en termes d'embauches, de qualité de l'emploi, de formation, de rémunérations, doivent être fixées par les partenaires sociaux. Le « pacte de responsabilité » prévoit également une simplification de la fiscalité des entreprises. François Hollande annonce que le gouvernement engagera sa responsabilité sur ce pacte qui doit être validé à l'issue de la conférence sociale prévue en juin. Rejetant toute intention de défendre « l'avenir d'un parti » ou « une idéologie », François Hollande se définit comme « social-démocrate » et « patriote ». Ce tournant de l'Élysée en faveur de l'entreprise suscite des divisions, tant à gauche qu'à droite.

Le 27, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault ouvre la concertation sur le « pacte de responsabilité » avec les partenaires sociaux.

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

Événements précédents