12-30 octobre 1986Grèce. Défaite des socialistes aux élections municipales

 

Les 12 et 19 ont lieu les deux tours des élections municipales. La tendance perceptible dès le premier tour s'amplifie au second : l'opposition conservatrice de la Nouvelle Démocratie (N.D.) l'emporte, dans les grandes villes, sur les candidats du Parti socialiste (P.A.S.O.K.) au pouvoir. Athènes, où les néo-démocrates obtiennent 54,9 p. 100 des voix, Salonique et même Le Pirée, traditionnel bastion socialiste, consacrent la victoire de la droite.

Le 30, le Premier ministre Andréas Papandréou tire les conclusions de ce scrutin en remaniant son cabinet. Seize personnes, dont cinq ministres, quittent le gouvernement. Toutefois, le maintien en place de Costas Simitis, ministre de l'Économie, et de son équipe déçoit ceux qui demandaient, dans l'opposition, un abandon de la politique d'austérité en vigueur depuis un an.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  12-30 octobre 1986 - Grèce. Défaite des socialistes aux élections municipales », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 septembre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/12-30-octobre-1986-defaite-des-socialistes-aux-elections-municipales/