12-27 janvier 1994France – Chine. Normalisation des relations

 

Le 12, la France et la Chine signent un communiqué conjoint sur la normalisation de leurs relations. Celui-ci a été préparé par la visite à Pékin, en décembre 1993, de Jacques Friedmann, envoyé spécial du Premier ministre Édouard Balladur. Le texte, qui prévoit de « restaurer les relations d'amitié et de coopération traditionnelles » entre les deux capitales, indique que Paris reconnaît le gouvernement de Pékin comme l'« unique gouvernement légal de la Chine et Taiwan comme une partie intégrante du territoire chinois ». Le gouvernement français s'engage à « ne pas autoriser à l'avenir les entreprises françaises à participer à l'armement de Taiwan ». En contrepartie, le gouvernement chinois déclare que « les entreprises françaises seront les bienvenues sur le marché chinois pour participer à la concurrence sur un pied d'égalité ». Pékin tente ainsi de rompre un isolement lié à la situation des droits de l'homme dans le pays et renforcé par ses conflits avec Londres, au sujet de Hong Kong, et avec Washington, sur les relations commerciales et la prolifération des armements.

Du 22 au 24, le ministre chinois des Affaires étrangères Qian Qichen effectue une visite à Paris où il rencontre le chef de l'État et le Premier ministre.

Le 27, à la tête d'une délégation, l'ancien ministre Alain Peyreffite participe, à Pékin, au trentième anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre Paris – première capitale occidentale à reconnaître la Chine populaire – et Pékin.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  12-27 janvier 1994 - France – Chine. Normalisation des relations », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/12-27-janvier-1994-france-chine-normalisation-des-relations/