12-24 mai 2019France. Élections provinciales en Nouvelle-Calédonie.

 

Le 12 se déroulent les élections provinciales en Nouvelle-Calédonie, qui font suite à l’échec du référendum sur l’indépendance de novembre 2018. Les loyalistes conservent la majorité au Congrès avec 28 sièges sur 54, contre 26 pour les indépendantistes. Les premiers arrivent en tête dans la province Sud, la plus peuplée, tandis que les seconds l’emportent dans la province Nord et les îles Loyauté. Proche des Républicains, la coalition L’Avenir en confiance (droite anti-indépendantiste) progresse fortement avec 29,4 p. 100 des suffrages et 18 sièges, aux dépens de Calédonie ensemble (centre droit anti-indépendantiste) qui subit un revers avec 14,5 p. 100 des voix et 7 élus. Dans le camp de la gauche indépendantiste, l’Union calédonienne et l’Union nationale pour l’indépendance obtiennent chacune 9 députés avec respectivement 12,9 et 11,5 p. 100 des suffrages, et le Front de libération nationale kanak et socialiste (FLNKS) 6 députés avec 10,2 p. 100 des voix. Le taux de participation est de 66,5 p. 100.

Le 24, l’indépendantiste Roch Wamytan (FLNKS) est élu président du Congrès grâce au soutien de L’Éveil océanien, parti wallisien et futunien, qui a obtenu 5,5 p. 100 des voix et 3 élus au Congrès.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  12-24 mai 2019 - France. Élections provinciales en Nouvelle-Calédonie. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 octobre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/12-24-mai-2019-elections-provinciales-en-nouvelle-caledonie/