10-24 janvier 1984Danemark. Maintien de Poul Schlüter au pouvoir après les élections législatives

 

Le 10, les électeurs danois renouvellent les 179 sièges du Parlement, le Folketing. Ces élections législatives anticipées ont été rendues nécessaires par le rejet, par les sociaux-démocrates, en décembre 1983, du budget d'austérité présenté par le gouvernement minoritaire de centre-droit de Poul Schlüter. Les quatre formations membres de la coalition au pouvoir élargissent globalement leur audience. Avec 43,8 p. 100 des voix, ils obtiennent 76 sièges, soit 11 de plus qu'aux élections de 1981. Toutefois, si les conservateurs avec 42 sièges (+ 16), les libéraux avec 21 sièges (+ 1) et les chrétiens populaires avec 5 sièges (+ 1) obtiennent un bon score, le centre démocrate ne compte plus que 8 députés (— 7). Les sociaux-démocrates, avec 31,6 p. 100 des suffrages (— 1,2 p. 100) et 57 sièges (— 2), restent la principale force politique danoise et le premier parti d'opposition. Les socialistes populaires et la gauche socialiste maintiennent leur position (respectivement 11,5 p. 100 et 2,6 p. 100 des voix, 21 et 5 députés), tandis que le parti du progrès (mouvement « poujadiste » contre les impôts) de Mogens Glistrup (en prison pour fraude fiscale) n'obtient que 3,6 p. 100 des voix (— 5,3 p. 100) et 6 représentants (— 10).

Le 24, lors de la première réunion du nouveau Parlement, Poul Schlüter réaffirme sa volonté de continuer sa politique d'austérité et son intention de présenter à nouveau, sans modification, le projet de budget 1984 rejeté en décembre.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  10-24 janvier 1984 - Danemark. Maintien de Poul Schlüter au pouvoir après les élections législatives », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 avril 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/10-24-janvier-1984-maintien-de-poul-schluter-au-pouvoir-apres-les-elections-legislatives/