11-24 mai 2011France. Polémique au sujet des radars de vitesse

 

Le 11, le comité interministériel sur la Sécurité routière propose de nouvelles mesures en matière de lutte contre les excès de vitesse et l'alcool au volant, afin d'enrayer la hausse du nombre de morts sur les routes. Il annonce notamment la suppression des panneaux indiquant la présence de radars fixes et l'interdiction des détecteurs de radars, en plus de l'implantation de mille appareils nouveaux avant la fin de 2012.

Le 17, de nombreux députés U.M.P., se faisant les porte-parole de leurs électeurs, dénoncent ces mesures lors de la réunion de groupe à l'Assemblée nationale.

Le 24, alors que le Premier ministre François Fillon réaffirme la fermeté du gouvernement sur ce sujet devant le groupe U.M.P. de l'Assemblée, le ministre de l'Intérieur Claude Guéant annonce aux députés du parti présidentiel qu'aucun panneau ne sera plus démonté sans une concertation locale et qu'un radar fixe sera toujours précédé d'un radar pédagogique annonçant à l'automobiliste sa vitesse. Claude Guéant annonce la création d'une mission parlementaire sur les causes des accidents de la circulation – principal désaccord au sein de la majorité – et l'amélioration de leur prévention, aux conclusions de laquelle toute nouvelle mesure sera subordonnée.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  11-24 mai 2011 - France. Polémique au sujet des radars de vitesse », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/11-24-mai-2011-polemique-au-sujet-des-radars-de-vitesse/