11-19 février 1987France. Relance par Valéry Giscard d'Estaing du débat sur le quinquennat

 

Le 11, Valéry Giscard d'Estaing, invité de l'émission L'Heure de vérité sur Antenne 2, annonce qu'il ne sera pas candidat à l'élection présidentielle de 1988. En revanche, il est candidat à la présidence de la commission des affaires étrangères à l'Assemblée nationale. À propos de la réduction de sept à cinq ans de la durée du mandat présidentiel, il confirme que, si le gouvernement ne la propose pas, il usera de son droit parlementaire d'initiative pour faire soumettre ce projet à référendum.

Le 13, plusieurs responsables du R.P.R. expriment leur hostilité à ce projet, dont Jacques Toubon, secrétaire général, et Franck Borotra, porte-parole. Jacques Chirac, en visite à Toulouse, déclare ne pas vouloir engager une réforme qui pourrait diviser la majorité. Le même jour, dans un entretien téléphonique avec le Premier ministre, Raymond Barre juge, lui aussi, cette initiative inopportune.

Le 19, Raymond Barre confirme, sur Europe 1, qu'il reste partisan du septennat, la « bonne formule » consistant selon lui en un septennat non renouvelable.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  11-19 février 1987 - France. Relance par Valéry Giscard d'Estaing du débat sur le quinquennat », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/11-19-fevrier-1987-relance-par-valery-giscard-d-estaing-du-debat-sur-le-quinquennat/