10-20 septembre 1987Vatican – États-Unis. Visite du pape Jean-Paul II aux États-Unis

 

Le 10, Jean-Paul II entame à Miami (Fla.) son deuxième voyage pastoral aux États-Unis, après celui de 1979. Par sa durée et par les distances parcourues (30 000 km en dix jours), ce voyage est exceptionnel. Mais il s'annonce assez difficile, l'Église américaine – cinquante-deux millions de fidèles, quatre cents évêques – supportant mal la tutelle romaine et entendant user de la latitude que lui donnent sa richesse et son influence. Accueilli par Ronald Reagan, le pape rencontre, au cours de sa première étape, les dirigeants de la communauté juive américaine qu'il veut rassurer après la visite de Kurt Waldheim au Vatican le 25 juin, qualifiée de « nécessaire » par le souverain pontife.

Le 11, à Columbia (S.C.), Jean-Paul II rencontre des représentants des protestants américains : c'est l'occasion, pour lui, de se prononcer ardemment en faveur de l'œcuménisme.

Les 12 et 13, les étapes de La Nouvelle-Orléans (La.) et de San Antonio (Texas) lui permettent de s'adresser aux communautés noire et hispanique et de les assurer que l'Église ne restera pas silencieuse devant les injustices.

Le 14, à Phoenix (Ariz.), c'est la communauté indienne qu'il entend honorer en clôturant la conférence Tekakwitha des leaders religieux amérindiens catholiques. Les 15 et 16, à Los Angeles (Calif.), le plus important diocèse des États-Unis, Jean-Paul II rencontre des représentants des secteurs de la communication et il leur rappelle que le monde est à leur merci. Puis il préside une réunion de la conférence épiscopale des États-Unis (N.C.C.B.) réunissant trois cent vingt évêques sur quatre cents. Face au malaise du clergé américain, exprimé par quatre d'entre eux, le pape réaffirme sans concession son autorité.

Après une halte, le 17, à Monterey (Calif.) où il est accueilli par l'acteur Clint Eastwood, Jean-Paul II termine, le 18, à San Francisco (Calif.) son séjour sur la côte ouest. Marquée par quelques manifestations hostiles de la communauté homosexuelle, importante dans cette ville, cette étape lui donne l'occasion d'évoquer le S.I.D.A. : le pape prend dans ses bras, berce et embrasse un garçonnet atteint de la maladie.

Les 18 et 19, dans la dernière ville des États-Unis qu'il visite, Detroit (Mich.), il dialogue avec Donna Hanson sur le rôle des laïcs et des femmes dans l'Église.

Le 20, le voyage pontifical s'achève par un détour au Canada (à Edmonton et à Fort Simpson) où il rencontre des Esquimaux qu'il n'avait pu visiter en septembre 1984, en raison du mauvais temps.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  10-20 septembre 1987 - Vatican – États-Unis. Visite du pape Jean-Paul II aux États-Unis », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/10-20-septembre-1987-vatican-etats-unis-visite-du-pape-jean-paul-ii-aux-etats-unis/