1er juillet 1987États-Unis – Japon. Démission de la direction de Toshiba, après des menaces de sanctions américaines

 

Le 1er, Shoichi Saba et Sugiichiro Watari, respectivement président et directeur général de Toshiba, l'un des principaux groupes industriels du Japon, remettent leur démission. La veille, le Sénat américain avait voté, par 92 voix contre 5, une résolution visant à interdire pendant deux à cinq ans l'importation par les États-Unis de produits du groupe Toshiba. Ce vote était intervenu après la révélation que, en 1982 et 1983, Toshiba avait vendu à l'U.R.S.S. des machines-outils très perfectionnées qui lui ont permis de fabriquer des hélices particulièrement silencieuses rendant ses sous-marins plus difficiles à détecter. Ces ventes s'étaient faites en violation des règles d'exportation vers les pays communistes, édictées par le Cocom, un organisme de coordination créé en 1949 qui regroupe les pays de l'O.T.A.N. et le Japon. Cependant, les sanctions américaines n'entreront en vigueur que contresignées par le président Reagan, ce qui a peu de chances de se produire, puisque ce dernier y est hostile. Mais la menace est grave pour le groupe japonais, car le marché américain représente 10 p. 100 de son chiffre d'affaires et 40 p. 100 de ses ventes à l'étranger.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  1er juillet 1987 - États-Unis – Japon. Démission de la direction de Toshiba, après des menaces de sanctions américaines », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 octobre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-juillet-1987-demission-de-la-direction-de-toshiba-apres-des-menaces-de-sanctions-americaines/