Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

10-16 novembre 1984

Tchad - France - Libye. Rencontre du président François Mitterrand et du colonel Kadhafi à propos du Tchad

Le 10, un communiqué conjoint franco-libyen annonce la fin des opérations d'évacuation du Tchad prévues par l'accord du 17 septembre. Claude Cheysson affirme à TF1 qu'il a la « certitude qu'il y a eu retrait des forces libyennes ».

Le 14, un porte-parole du département d'État américain, faisant référence à des observations par satellites, déclare qu'« un bon nombre de soldats libyens sont toujours cantonnés au sud de la bande d'Aouzou ».

Le 15, grâce à l'intermédiaire d'Andreas Papandréou, chef du gouvernement grec, François Mitterrand rencontre, à Elounda, en Crète, le colonel Khadafi. À l'issue de l'entretien, le chef de l'État libyen se félicite de la « compréhension » du président de la République française.

Le 16, au cours d'une brève conférence de presse à Paris, François Mitterrand justifie cette rencontre par la « permanence d'une présence libyenne au Tchad ». Les jours suivants, ce qui reste des troupes libyennes n'amorce aucun mouvement de retrait, et rien n'indique que la Libye s'apprête à changer d'attitude. En France, l'opposition dénonce « la maladresse, la naïveté » du gouvernement, et affirme que le colonel Kadhafi a floué les militaires français et le président de la République.

— Universalis

Événements précédents