YĀQŪT (1179 env.-1229)

Encyclopédiste arabe, né en territoire byzantin et capturé alors qu'il n'était encore qu'un enfant, Yāqūt se retrouve à Bagdad, où son maître lui fait donner une solide éducation avant de l'envoyer faire du négoce pour son compte dans les pays riverains du golfe Persique et en Syrie. Affranchi en 1199, Yāqūt partage son temps entre l'érudition et les voyages. Peu après la mort de son protecteur, il visite les confins de l'Azerbaïdjan, la Syrie, l'Égypte, la haute Mésopotamie et enfin le Khurāsān où il s'attarde deux ans, lisant tout ce qu'il peut trouver et ébauchant l'idée d'une grande œuvre encyclopédique. Puis il repart pour les parages de la mer d'Aral, s'enfuit devant les Mongols de Gengis-khān et se réfugie à Mossoul, puis à Alep, regagne Mossoul, se rend en Égypte et de nouveau à Alep, où la mort le surprend, alors qu'il achève une révision de son encyclopédie géographique.

D'une œuvre considérable nous sont parvenus seulement un ouvrage sur les généalogies arabes, un autre sur les toponymes désignant des lieux différents sous une orthographe unique, et surtout deux dictionnaires qui ont assuré la renommée de Yāqūt, sur les lettres (Mu‘djam al-udabā', éd. D. S. Margoliouth, 6 vol., Leyde, 1907-1931 ; éd. Rifā‘ī, 20 vol., Le Caire, 1936-1938) et sur les pays (Mu‘djam al-buldān, éd. M. al-Khānidjī, 10 vol. et suppl., Le Caire, 1906-1907 ; F. Wüstenfeld, Jacut's geographisches Wörterbuch, 6 vol., Leipzig, 1866-1873, 2e éd., 1924 ; nouvelle éd., 20 vol. en 5 tomes, Beyrouth, 1955-1957 ; trad. anglaise partielle par W. Jwaideh, The Introductory Chapters of Yāqūt's Mu‘jam al-buldān, Leyde, 1959).

Au moment où écrit Yāqūt, le vent est et va être longtemps à l'encyclopédisme : celui de notre auteur, pour être impressionnant, n'est pas isolé, jusqu'en ses dimensions mêmes. Qu'on songe au monumental dictionnaire de la langue arabe, ce Lisān al-‘Arab, d'Ibn Manṣūr, mort en 1311, dont les vingt volumes constituent toujours un trésor inépuisable. Pourquoi cette passion de [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

André MIQUEL, « YĀQŪT (1179 env.-1229) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/yaqut/