XIPE TOTEC

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dieu méso-américain du printemps, ordonnateur du renouveau de la nature et patron des orfèvres, Xipe Totec (« notre seigneur l'écorché » en nahuatl) était vénéré par les Toltèques et les Aztèques. Associé au retour de la végétation, il était revêtu de la peau d'une victime humaine, symbole de la « nouvelle peau » qui recouvrait la terre au printemps. Les statues érigées en son honneur le dépeignent toujours portant la peau d'une victime fraîchement sacrifiée.

Les premières représentations de Xipe Totec apparurent à Xolalpan, près de Teotihuacán, ainsi qu'à Texcoco, en lien avec la culture de Mazapán – c'est-à-dire durant la phase toltèque postclassique (ixe-xiie siècle). Les Aztèques adoptèrent son culte sous le règne d'Axayacatl (1469-1481). Au cours du mois tlacaxipehualiztli (« écorchage des hommes »), le deuxième du calendrier rituel aztèque, les prêtres mettaient à mort des victimes humaines en leur arrachant le cœur. Ils écorchaient ensuite les corps et revêtaient ces peaux, qu'ils teignaient en jaune et qu'ils appelaient teocuitlaquemitl (« vêtements d'or »). D'autres sacrifiés étaient attachés à une structure et tuées par des flèches ; leur sang se répandant à petites gouttes était censé symboliser les pluies fertiles du printemps. Un hymne entonné en l'honneur de Xipe Totec le surnommait Yoalli Tlauana (« buveur de la nuit ») car ces pluies bienfaisantes tombaient après le coucher du soleil ; ce chant remerciait la divinité d'avoir apporté le Quetzalcóatl (« serpent à plumes »), symbole d'abondance, et d'avoir écarté la sécheresse.

Xipe Totec

Xipe Totec

dessin

Ancien dieu du plateau central adopté par les Aztèques, Xipe Totec, « notre seigneur l'écorché », est un dieu de la fertilité. À l'approche du printemps, au cours du mois Tlacaxipehualiztli, de grands sacrifices humains étaient organisés ainsi que des combats entre des soldats d'élite... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« XIPE TOTEC », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/xipe-totec/