WOLFRAMITE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Oxyde de tungstène, la wolframite est l'un des principaux minerais de tungstène, élément encore appelé wolfram, d'où le nom du minéral. Elle se caractérise par des cristaux tabulaires, aux faces souvent striées et à l'éclat métallique. Le clivage basal parfait dessine des lames de taille pluricentimétrique qui s'assemblent en agrégats lamellaires.

formule : (Fe,Mn)WO4 ;

système : monoclinique ;

dureté : 4-5,5 ;

poids spécifique : 7-7,5 ;

éclat : de semi-métallique à métallique, jusqu'à adamantin et résineux selon la teneur relative en fer et en manganèse ;

transparence : de translucide à opaque ;

cassure : quelconque.

La wolframite est le minéral le plus commun d'une série d'oxydes de tungstène dont les termes extrêmes sont représentés par la ferbérite (FeWO4) et la hübnérite (MnWO4) ; tous les intermédiaires contenant à la fois du fer et du manganèse sont appelés wolframite. Dans tous les cas, la teneur en oxyde de tungstène (WOx) est de l'ordre de 76 p. 100. La ferbérite constitue des encroûtements de petites lames noires trapues, la hübnérite est translucide et brune en fines esquilles ; la couleur de la wolframite varie de brun-noir à brun rougeâtre.

Ces minéraux apparaissent dans des filons de quartz de hautes ou de moyennes températures, au sein de granites enrichis en solutions pegmatitiques ou dans leurs auréoles métamorphiques. En raison de leur bonne résistance physico-chimique, ils subsistent dans les zones d'altération (greisens) des filons pneumatolytiques ou peuvent se concentrer en dépôts secondaires de type placer.

Des gisements importants sont connus aux États-Unis (régions de Boulder dans le Colorado, de Fredericktown dans le Missouri, de Lincold dans le Nebraska, Townsville en Caroline du Nord...). Mais les plus beaux échantillons proviennent du Portugal et de Bolivie. Au Portugal, de magnifiques cristaux (jusqu'à 20 centimètres), en association avec l'arsénopyrite et l'apatite, sont extraits à Panasqueira. En Bolivie, des cristaux tabulaires décimétriques, bidéterminés, i [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : docteur en sciences de la Terre, concepteur de la collection La Science au présent à la demande et sous la direction d'Encyclopædia Universalis, rédacteur en chef de 1997 à 2015

Classification


Autres références

«  WOLFRAMITE  » est également traité dans :

MINÉRALOGIE

  • Écrit par 
  • Claude GUILLEMIN
  •  • 12 132 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Sulfates, chromates, molybdates, tungstates »  : […] Les sulfates (près de 300 espèces ; cf.  sulfates naturels ) peuvent être anhydres, comme la barytine BaSO 4 , l' anhydrite CaSO 4 , l' anglésite PbSO 4 , la célestine (ou célestite ) SrSO 4 , souvent d'origine hydrothermale ; plus fréquemment hydratés, comme le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mineralogie/#i_40195

TUNGSTÈNE

  • Écrit par 
  • René MEYER
  •  • 1 535 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Production et utilisations »  : […] La production minière mondiale de tungstène en 2004 était de 56 000 tonnes de métal. Les principaux pays ou régions producteurs sont la Chine (83 p. 100) et l'ex-U.R.S.S. (8 p. 100). Cette production correspond aux deux tiers de l'offre mondiale, le tiers restant étant satisfait par le recyclage. Deux types de minerais sont prépondérants : la wolframite [ tungstate de fer et de manganèse (Fe, Mn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tungstene/#i_40195

Pour citer l’article

Yves GAUTIER, « WOLFRAMITE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolframite/