RUDOLPH WILMA (1940-1994)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Née le 23 juin 1940 à Saint Bethlehem, près de Clarksville (Tennessee), l'athlète américaine Wilma Rudolph connaît une destinée à la fois magnifique et tragique. Elle fut surtout, en 1960, la première Américaine à avoir remporté trois médailles d'or lors d'une même édition des jeux Olympiques.

Wilma Rudolph est victime de la poliomyélite dans son enfance. Elle recouvre, à force de courage, l'usage de ses jambes à l'âge de onze ans. Ses mêmes jambes, élancées et gracieuses, lui vaudront plus tard le surnom de « Gazelle noire ».

La jeune fille parvient non seulement à marcher normalement, mais elle pratique le basket-ball et, surtout, l'athlétisme, au collège. Elle brille dans cette dernière discipline, ce qui lui vaut, à seize ans, d'être sélectionnée pour participer aux jeux Olympiques de Melbourne en 1956, au sein de l'équipe du relais 4 fois 100 mètres des États-Unis. Elle remporte la médaille de bronze avec ses coéquipières. Le 9 juillet 1960, peu avant les jeux Olympiques de Rome, elle bat le record du monde du 200 mètres (22,9 s), devenant la première femme à courir la distance en moins de 23 secondes.

Wilma Rudolph sur 200 mètres, Rome, 1960

Wilma Rudolph sur 200 mètres, Rome, 1960

photographie

Aérienne, l'Américaine Wilma Rudolph survole le 200 mètres aux jeux Olympiques de Rome, en 1960. Elle a déjà gagné le 100 mètres, et elle remportera le relais 4 fois 100 mètres. La « Gazelle noire » fut la reine de cette édition des Jeux, et son nom figure en bonne place dans le... 

Crédits : AFP/ Getty

Afficher

Mais Wilma Rudolph reste avant tout la reine des jeux Olympiques de Rome. En Italie, elle s'impose sur 100 mètres (11 s, performance exceptionnelle mais non homologuée comme record du monde car le vent était trop favorable), loin devant la Britannique Dorothy Hyman (11,3 s) et l'Italienne Giuseppina Leone (11,3 s), 200 mètres (24,0 s), devant l'Allemande Jutta Heine (24,4 s) et Dorothy Hyman (24,7 s). Elle s'adjuge enfin, associée à Martha Hudson, Lucinda Williams et Barbara Jones, le relais 4 fois 100 mètres (44,5 s).

En 1961, elle bat le record du monde du 100 mètres (11,2 s). Elle met fin à sa carrière sportive en 1963. Wilma Rudolph est emportée par un cancer le 12 novembre 1994.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification


Autres références

«  RUDOLPH WILMA (1940-1994)  » est également traité dans :

JEUX OLYMPIQUES

  • Écrit par 
  • Jean DURRY, 
  • Pierre LAGRUE, 
  • Alain LUNZENFICHTER
  • , Universalis
  •  • 15 081 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « 1960. Rome »  : […] Les Jeux de Rome marquent une nouvelle ère, avec les premières retransmissions en direct par la télévision : 18 pays européens, les États-Unis, le Canada et le Japon retransmettent les épreuves. Du 25 août au 11 septembre, 5 348 sportifs (dont 610 femmes), représentant 84 pays, dont de nombreuses nations africaines qui viennent d'obtenir leur indép […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-olympiques/#i_85272

ROME (JEUX OLYMPIQUES DE) [1960] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 4 263 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « 2 septembre »  : […] Journée chargée en athlétisme. La finale du 800 mètres est lancée tambour battant par le Suisse Christian Waegli, qui boucle le premier des deux tours de piste en moins de 52 secondes ; le Belge Roger Moens (trente ans), recordman du monde, se décale à 200 mètres de l'arrivée, déborde facilement Waegli, compte 6 mètres d'avance sur le peloton, et v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/1960-14es-jeux-olympiques-d-ete/#i_85272

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « RUDOLPH WILMA - (1940-1994) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilma-rudolph/