BURNSIDE WILLIAM SNOW (1852-1927)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mathématicien britannique, spécialiste de la théorie des groupes. Né le 2 juillet 1852 à Londres (Grande-Bretagne) d'un père écossais, William Snow Burnside fait ses études supérieures au Pembroke College de l'université de Cambridge, dont il est diplômé en 1875 et où il effectue ses recherches jusqu'en 1885. Dans son premier article, daté de 1883, il étudie certaines propriétés des fonctions elliptiques. Nommé professeur au Royal Naval College de Greenwich en 1885, il s'intéresse à l'hydrodynamique dont il résout les équations en introduisant des fonctions de variables complexes. Cela le conduit à considérer les groupes de transformations linéaires des complexes, puis à se consacrer à l'étude de la théorie des groupes. Il publie en 1897 une Théorie des groupes d'ordre fini qui aura une influence majeure sur le développement de ce domaine. Adoptant la méthode récemment développée par Georg Frobenius (1849-1917) et en particulier le concept de caractères d'un groupe, Burnside prouve en 1901 que tout groupe transitif de degré égal à un nombre premier est soit résoluble, soit doublement transitif. En 1904, il montre que les groupes d'ordre pmqn sont résolubles lorsque p et q sont des nombres premiers. Il conjecture que tout groupe d'ordre impair est résoluble, théorème qui sera démontré en 1962 par W. Feit et J. C. Thompson. Le « problème de Burnside » sur la finitude des groupes dont les éléments ont des ordres finis sera une source d'inspiration pour des générations de mathématiciens. La seconde édition (1911) de son traité de théorie des groupes contient une présentation systématique de la théorie de la représentation. Parmi ses résultats sur cet aspect de la théorie des groupes, Burnside découvre que les groupes d'ordre impair n'admettent pas de représentation irréductible non triviale. En 1918, il aborde la théorie des probabilités, sur laquelle il écrit un traité qui ne sera publié qu'après sa mort. Lauréat de la médaille De Morgan décernée par la Société mathématique de Londres en 1899, père de cinq enfants, Burnside fut passionné d'aviron et de pêche en Écosse. Il meurt le 21 août 1927 à West Wickham, près de Londres.

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification


Autres références

«  BURNSIDE WILLIAM SNOW (1852-1927)  » est également traité dans :

GROUPES (mathématiques) - Représentation linéaire des groupes

  • Écrit par 
  • Everett DADE
  •  • 3 760 mots

Dans le chapitre « Théorie des représentations linéaires d'un groupe fini »  : […] La théorie classique trouvée par G.  Frobenius, W.  Burnside, et I.  Schur dans la période 1890-1910 est la base de toutes les généralisations modernes. Cette théorie s'applique aux représentations linéaires d'un groupe fini G sur des espaces vectoriels de dimensions finies (c'est-à-dire ayant une base finie) sur le corps  C des nombres complexes. On cherche, d'abord, à classer les G-espaces, à de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupes-mathematiques-representation-lineaire-des-groupes/#i_25372

ZELMANOV EFIM ISAAKOVITCH (1955- )

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 201 mots

Mathématicien russe, lauréat de la médaille Fields en 1994 pour ses travaux en théorie des groupes. Né le 7 septembre 1955 à Khabarovsk (Russie), Efim Isaakovitch Zelmanov fait ses études supérieures à l'université de Leningrad, puis à celle de Novosibirsk où il soutient sa thèse de doctorat en 1980. Membre de l'institut de mathématiques de l'Académie des sciences de l'U.R.S.S. à Novosibirsk jusqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/efim-isaakovitch-zelmanov/#i_25372

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « BURNSIDE WILLIAM SNOW - (1852-1927) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-snow-burnside/