GOWERS WILLIAM RICHARD (1845-1915)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

William Gowers

William Gowers
Crédits : Wellcome Library, Londres

photographie

Syndromes parkinsoniens 

Syndromes parkinsoniens 
Crédits : D'après W. R. Gowers, A Manual of Diseases of the Nervous System,1886

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Sir William Richard Gowers, né le 20 mars 1845 à Londres, mort dans cette même ville le 4 mai 1915, est un des plus grands neurologues britanniques. Son ouvrage Manual of Diseases of the Nervous System, publié en 1886 (vol. 1) et 1888 (vol. 2) a très longtemps fait autorité.

William Gowers

photographie : William Gowers

photographie

Portrait de sir William Gowers, illustre neurologue britannique de la fin du xixe et du début du XXe siècle. 

Crédits : Wellcome Library, Londres

Afficher

Le père de William Gowers, fabricant de chaussures pour femmes, meurt quand celui-ci a onze ans. Après sa scolarité, le garçon entreprend de travailler dans une ferme, sans grand succès. Un médecin rural le prend alors en formation et, après trois années, l’incite à s’inscrire à l’université de Londres, connue pour admettre des candidats ayant un parcours atypique. Admis en 1863, il accomplit un cursus remarquable et se spécialise en pédiatrie et en neurologie à partir de 1870. De 1872 à sa retraite en 1910, il travaille et enseigne à Queen Square, un hôpital londonien du quartier de Bloomsbury, actuellement National Hospital for Neurology and Neurosurgery. Il est également professeur de clinique médicale à l’University College de Londres.

Contrairement à Jean-Martin Charcot, le neurologue français qui travaille sur les maladies nerveuses à la même période, à l’hôpital de la Salpêtrière de Paris, Gowers restera exclusivement dans le champ de la neurologie, sans entrer dans celui des maladies mentales. Sa méthode est celle d’un observateur acéré, prenant note de tout ce qui concerne ses malades. Dans les descriptions cliniques qu’il publie, il se fie à ses observations personnelles plutôt qu’à des sources secondaires. Excellent dessinateur, on lui doit les dessins de patients qui, dans ses ouvrages, illustrent les attitudes caractéristiques associées à telle ou telle maladie nerveuse et qui permettent d’évoquer un diagnostic à la simple observation des attitudes physiques du patient. Ses travaux les plus souvent cités portent sur l’épilepsie et la maladie de Parkinson, mais on lui doit aussi la description de nombreuses autres pathologies ; son nom est ainsi associé à un signe particulier de faiblesse musculaire des cuisses qui contraint le malade à s’aider de ses bras et de ses mains pour se relever de la position agenouillée, souvent observé dans les myopathies.

Syndromes parkinsoniens 

photographie : Syndromes parkinsoniens 

photographie

Le neurologue britannique William Richard Gowers (1845-1915) a réalisé pour son ouvrage de référence A Manual of Diseases of the Nervous System, publié en 1886, une série de dessins représentant des attitudes caractéristiques de malades atteints d'un syndrome parkinsonien. On note en... 

Crédits : D'après W. R. Gowers, A Manual of Diseases of the Nervous System,1886

Afficher

—  Gabriel GACHELIN

Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Classification

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « GOWERS WILLIAM RICHARD - (1845-1915) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/william-richard-gowers/