RATHENAU WALTHER (1867-1922)

Homme d'affaires et homme d'État allemand. Séduisant par son ambiguïté, Walther Rathenau fut d'abord un magnat de l'industrie où il succéda à son père, fondateur du konzern Allgemeine Elektrizitäts Gesellschaft (A.E.G.). D'abord ingénieur, il joue un rôle non négligeable dans l'expansion technique de la firme ; puis, après quatre ans passés à la direction d'une société commerciale, il prend en 1907 sa place à la direction de l'A.E.G., qu'il préside à la mort de son père en 1915, mais qu'il dirige en fait dès 1912.

En même temps, Rathenau mène une vie intellectuelle très active, participant à la rédaction de la revue Die Zukunft où il prend des positions très marquées sur le sionisme, défendant des thèses intégrationnistes. D'autre part, il devient un collaborateur officieux du gouvernement impérial, participant à des voyages d'études dans le Sud-Ouest africain. Par ailleurs, Rathenau publie plusieurs essais de qualité, généralement favorables à la « mécanisation » et à l'industrialisation du monde qui permettront le « règne de l'âme ».

En 1914, Rathenau devient le directeur de l'Office des matières premières, ce qui lui permet de diriger toute la guerre économique. Il inspire la politique de Bethmann Holweg, élabore son plan d'une Europe centrale dominée par l'Allemagne et défend l'idée d'une union douanière qui engloberait le Reich, la France et l'Autriche-Hongrie.

À la mort de son père, Rathenau abandonne ses fonctions à l'Office des matières premières, mais continue de collaborer officieusement à l'action gouvernementale. Il prendra position contre la proposition d'armistice en octobre 1918 et réclame la levée en masse. Il souhaite au même moment une révision constitutionnelle instituant autour de la monarchie un système bicamériste, les membres de la seconde chambre étant nommés ou de droit.

Dans un ouvrage sur les problèmes économiques, il préconise la mise en place d'une économie corporative fondée sur des chambres de métiers et d'industrie, inspirant indirectement la pensée économique nazie ; de même il est parmi ceux qu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Strasbourg-III, directeur de l'Institut d'études politiques de Strasbourg

Classification


Autres références

«  RATHENAU WALTHER (1867-1922)  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne moderne et contemporaine

  • Écrit par 
  • Michel EUDE, 
  • Alfred GROSSER
  •  • 26 839 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « Sous le signe de la défaite »  : […] En dépit des espoirs qu'avaient fait naître, dans toute l'Europe, les années de stabilisation relative (1925-1929), jamais la République de Weimar n'a été vraiment acceptée de la majorité du peuple allemand. L'attitude la plus répandue est celle du refus : refus de la défaite, refus du régime, refus, chez certains, de sa structure capitaliste. La défaite de 1918 marque non seulement Weimar, mais l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-moderne-et-contemporaine/#i_10798

ANTISÉMITISME

  • Écrit par 
  • Esther BENBASSA
  •  • 12 221 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Nationalisme et antisémitisme »  : […] À partir de 1919, la mise en circulation, à l'Ouest, des Protocoles des Sages de Sion , d'abord sous forme manuscrite, va devenir une arme clé de la propagande antisémite. La première édition allemande paraît en 1920. Le livre connaît un succès rapide. Il fut réédité deux fois au cours du mois qui suivit la publication, cinq fois avant la fin de 1920. 120 000 exemplaires en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antisemitisme/#i_10798

CONSPIRATIONNISME

  • Écrit par 
  • Emmanuel TAÏEB
  •  • 6 437 mots

Dans le chapitre « Les Protocoles des Sages de Sion »  : […] Un des faux complotistes les plus connus est le texte des Protocoles des Sages de Sion , qui « dévoile » un plan de domination mondiale élaborée par une secte juive (les Sages de Sion), et l’existence d’un complot visant à fomenter des révolutions dans tous les pays, d’en massacrer éventuellement les populations, pour y prendre le pouvoir sous la forme d’une monarchie juive m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conspirationnisme/#i_10798

Pour citer l’article

François-Georges DREYFUS, « RATHENAU WALTHER - (1867-1922) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/walther-rathenau/