KOHN WALTER (1923-2016)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Physicien théoricien de la matière condensée, Prix Nobel de chimie en 1998, Walter Kohn a fait progresser la compréhension de la structure électronique des atomes, des molécules et des matériaux solides. L'application de sa méthode originale a permis des avancées spectaculaires en physique, en chimie et en science des matériaux.

Né le 9 mars 1923 à Vienne (Autriche), Kohn fait ses études supérieures à Toronto (Canada) tout en travaillant à temps partiel comme géophysicien. Étudiant à Harvard (Cambridge, Massachusetts) à partir de 1946, il y soutient sa thèse de doctorat en physique en 1948 et y poursuit ses recherches jusqu'en 1950. En 1957, il est naturalisé américain. Assistant puis professeur à l'université Carnegie-Mellon de Pittsburgh (Pennsylvanie) de 1950 à 1960, il rejoint ensuite l'université de Californie à San Diego puis devient le premier directeur de l'Institut de physique théorique de Santa Barbara (Californie) de 1979 à 1984 ; il poursuit ensuite ses recherches à l'université de Californie à Santa Barbara, dont il deviendra professeur émérite en 2010.

Pour résoudre les équations fondamentales de la physique quantique appliquée aux ensembles d'électrons et de noyaux atomiques que sont les molécules présentes dans une réaction chimique, Kohn propose de considérer non pas le mouvement de chaque électron mais plutôt le nombre moyen d'électrons présents en chaque point de l'espace ; cette théorie s'est révélée adéquate, même pour les grosses molécules. Il reçoit en 1998 le prix Nobel de chimie avec le Britannique John A. Pople, qui ouvrit la voie à l'étude théorique de réactions chimiques extrêmement complexes en implémentant la théorie de Kohn dans son programme informatique spécialisé dans la résolution des équations de la chimie quantique.

Kohn a souvent été consultant de laboratoires industriels tels que ceux des téléphones Bell, de la General Atomic ou d'IBM. En plus du prix Nobel, il a reçu de nombreux prix dont la médaille d’or Niels Bohr/UNESCO (1998), la National Medal of Science des États-Unis (1988) et le prix Richard Prange (2010).

Membre actif du comité consultatif du gouvernement des États-Unis pour les domaines de l’énergie et en tant que consultant avec le National Renewable Energy Laboratory, Kohn a produit en 2005 un documentaire sur l’énergie solaire intitulé La Puissance du Soleil, qui a bénéficié d’une distribution dans de nombreux pays. Il meurt le 19 avril 2016 à Santa Barbara (Californie).

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « KOHN WALTER - (1923-2016) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-kohn/