BRENNAN WALTER (1894-1974)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'acteur américain Walter Brennan est familier des cinéphiles pour ses rôles de cow-boys et de vieux bonshommes irascibles.

Né le 25 juillet 1894 à Lynn ou à Swampscott, dans le Massachusetts, Walter Brennan fait ses débuts au cinéma en 1923 comme figurant et cascadeur. Il obtient son premier vrai rôle en 1930, lorsqu'il apparaît dans l'adaptation au cinéma de la revue musicale The King of Jazz réalisée par John Murray Anderson et produite par les studios Universal. Il joue ensuite divers rôles pouvant aller du jeune cockney au vieux patriarche.

Recruté pour un petit rôle de chauffeur dans The Wedding Night (1935, Soir de noce) de King Vidor, Brennan impressionne tellement le producteur Sam Goldwyn que ce dernier lui offre un contrat à long terme. L'acteur se voit alors proposer un rôle plus conséquent dans Barbary Coast (1935, Ville sans loi), le premier des sept films où il jouera sous la direction d'Howard Hawks. Brennan perce véritablement lorsqu'il campe le bûcheron suédois Swan Bostrom dans Come and Get It (1936, Le Vandale), de Howard Hawks et William Wyler, une prestation qui lui vaut son premier oscar du meilleur second rôle. Deux ans plus tard, il décroche un nouvel oscar pour son portrait d'un grand-père propriétaire d'un haras dans Kentucky de David Butler et, en 1940, en obtient un troisième, un record, lorsqu'il incarne le juge Roy Bean dans The Westerner (Le Cavalier du désert) de William Wyler. Parmi ses autres rôles marquants, citons le pasteur Pile dans Sergeant York (1941, Sergent York) de Howard Hawks, le volubile ivrogne Eddie dans To Have and Have Not (1944, Le Port de l'angoisse), à nouveau de Hawks, le patriarche du clan Clanton dans My Darling Clementine (1946, La Poursuite infernale) de John Ford, ou encore Groot, le vacher irascible, dans Red River (1948, La Rivière rouge) de Hawks.

Brennan poursuit sur cette belle lancée dans les années 1950, avec des œuvres telles que Bad Day at Black Rock (1955, Un homme est passé) de John Sturges et Rio Bravo (1959) de Howard Hawks. Il devient également une star du petit écran lorsque, en 1957, il joue Amos McCoy, fermier têtu de Virginie-Occidentale, dans le feuilleton hebdomadaire The Real McCoys. Walter Brennan s'éteint le 21 septembre 1974 à Oxnard, en Californie.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« BRENNAN WALTER - (1894-1974) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-brennan/