VOLLEY-BALL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sport olympique depuis 1964, pour les hommes comme pour les femmes, le volley-ball est une discipline pratiquée partout dans le monde : en 2013, deux cent vingt fédérations sont affiliées à la Fédération internationale de volley-ball (F.I.V.B.) et environ 260 millions de personnes s'y adonnent.

Une partie de volley-ball oppose deux équipes de six joueurs (plus six remplaçants) qui s'affrontent sur un terrain séparé par un filet en frappant le ballon avant qu'il ne tombe à terre, en l'envoyant dans le camp adverse au-dessus du filet. Chaque équipe dispose de 3 touches pour retourner le ballon (en plus du contact du contre). Les dimensions du terrain sont de 18 mètres × 9 mètres, avec une zone libre de 6 mètres au moins à partir des lignes de côté, de 9 mètres au moins à partir des lignes de fond. La hauteur du filet est de 2,43 m pour les hommes, de 2,24 m pour les femmes. La circonférence du ballon est comprise entre 65 et 67 centimètres, pour un poids de 260 à 280 grammes. Les matchs se disputent au meilleur des cinq sets (en 25 points pour les quatre premiers, 15 pour le dernier ; il faut 2 points d'écart pour remporter le set).

L'inventeur du volley-ball est l'Américain William G. Morgan (1870-1942), directeur de l'éducation physique à la Young Men's Christian Association de Holyoke (Massachusetts). Élève de James Naismith, le créateur du basket-ball, au collège de Springfield (Massachusetts), il y avait découvert ce sport. Souhaitant que ses étudiants puissent pratiquer une activité physique ne nécessitant aucun contact direct afin d'éviter toute blessure, il s'inspire du tennis et du basket-ball pour créer, le 2 décembre 1895, un jeu auquel il donne le nom de mintonette, rebaptisé volley-ball l'année suivante par Alfred T. Halstead. Les règles étaient alors des plus floues, puisque le dribble était autorisé, le nombre de passes comme le nombre de joueurs illimités. Le volley-ball se pratique au Canada dès 1900, puis, au début du xxe siècle, gagne Cuba (1906), le Japon et la Chine (1908), les Philippines (1910).

Les corps expéditionnaires américains le font connaître en Europe durant la Première Guerre mondiale, et la France le découvre en 1918. Le jeu se codifie alors, selon deux formules (américaine : de 6 à 8 joueurs sur le terrain, filet de 2,44 m de hauteur, terrain de 9 m × 18 m ; asiatique : 9 joueurs sur le terrain, filet de 2,30 m de hauteur, terrain de 11 m × 22 m). Une commission technique de volley-ball est instituée au sein de l'Association internationale des sports de balle à la main en 1934. La Fédération française de volley-ball est créée le 2 février 1936 ; Félix Castellant en est le président. La Fédération internationale de volley-ball est fondée lors d'un congrès qui s'est tenu du 17 au 20 avril 1947 à Paris, avec Paul Libaud et Jules Lenoir comme président et secrétaire général ; elle réunit alors quatorze pays et fixe les règles, qui évolueront peu jusqu'en 1998 (les Japonais adopteront les règles de la F.I.V.B. en 1955). Les premiers Championnats d'Europe masculins se déroulent à Rome en 1948, les premiers Championnats du monde à Prague en 1949. Un Championnat du monde féminin a lieu à Moscou en 1952. Le 24 septembre 1957, le C.I.O. octroie au volley-ball le statut de sport olympique, et les premiers tournois se dérouleront lors des Jeux de Tōkyō en 1964, et verront la victoire de l'U.R.S.S. chez les hommes, du Japon chez les femmes.

Si tous les sports ont fait évoluer leurs règles au fil du temps, parfois sous la pression des médias, les dirigeants de la F.I.V.B. sont allés plus loin : pour tenter de séduire la télévision, ils ont pris, le 28 octobre 1998, la décision de modifier totalement les règles de manière à écourter la durée des rencontres. Jusqu'alors, une équipe ne pouvait marquer un point que lorsqu'elle servait et, en raison de la qualité de la réception et de la force du smash, le score évoluait lentement ; désormais, le comptage s'effectue selon la formule du rally point system (R.S.B.) et un point est inscrit à l'issue de chaque action. La durée d'une rencontre peut ainsi être grossièrement estimée (entre 70 et 140 minutes en général) permettant aux chaînes de télévision de gérer plus aisément leurs programmes.

Si les pays d'Europe de l'Est ont la plupart du temps dominé les compétitions (l'U.R.S.S. a remporté trois titres olympiques chez les hommes, quatre chez les femmes), les États-Unis ont présenté une redoutable formation masculine durant les années 1980, emmenée par [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Autres références

«  VOLLEY-BALL  » est également traité dans :

KIRALY KARCH (1960- )

  • Écrit par 
  • Anthony G. CRAINE, 
  • Universalis
  •  • 490 mots

L'Américain Karch Kiraly est considéré comme l'un des meilleurs volleyeurs de tous les temps. Il fut le premier joueur à remporter trois titres olympiques : deux en volley-ball traditionnel, puis un en beach-volley. Karch Kiraly a été élu « joueur du siècle » par la Fédération internationale de volley-ball (F.I.V.B.) en 2000. Karch Kiraly est né le 3 novembre 1960 à Jackson, dans le Michigan. Sa f […] Lire la suite

SPORT - L'année 2015

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 6 927 mots
  •  • 7 médias

Sur le plan sportif, l’année 2015 pourrait être caractérisée par l’expression « oui, mais… ». Oui, l’équipe de France masculine de handball continue de dominer son sujet ; mais la présence, en finale mondiale, du Qatar, qui avait constitué une équipe formée de joueurs naturalisés, interroge. Oui, Jean-Baptiste Grange a réussi un formidable exploit en remportant le slalom des Championnats du monde […] Lire la suite

Les derniers événements

1er janvier 2010 Pakistan. Attentat meurtrier dans les zones tribales

Le 1er, un attentat-suicide perpétré dans le village de Shah Hasan Khel, voisin de la zone tribale du Nord-Waziristan, fait au moins quatre-vingt-dix morts, principalement des spectateurs assistant à un match de volley-ball. Une réunion d'un comité antitalibans composé de chefs tribaux locaux se tenait à proximité dans la mosquée du village. Les talibans avaient été récemment chassés des environs du village par l'armée qui conduit une vaste offensive dans les zones tribales depuis octobre 2009. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « VOLLEY-BALL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/volley-ball/