VITRUVE (-Ier s.)

Vitruve est l'auteur du seul traité complet d'architecture qui ait échappé au naufrage de la littérature technique grecque et latine. Cette circonstance explique le contraste entre l'extraordinaire importance accordée à son œuvre, depuis le temps de Charlemagne jusqu'à celui de Viollet-le-Duc, et la modestie de sa situation historique réelle. On ne saurait donc prendre pour un signe d'excellence un isolement qui n'est dû, en grande partie, qu'aux lacunes de la tradition. Mais on ne doit pas céder pour autant à la tentation de refuser toute crédibilité à un praticien qui, certes, n'a pas joué le rôle d'initiateur et de codificateur que d'aucuns voulurent lui reconnaître, mais qui a eu le mérite de réunir en un tout cohérent le vaste trésor d'expériences et de connaissances, accumulé avant lui par les bâtisseurs hellénistiques. C'est dire que l'analyse du contenu de De architectura est inséparable d'une exacte localisation de son auteur dans l'univers culturel et technique de son temps, et d'une réflexion méthodologique sur les règles d'un « genre », le traité théorique, plus contraignantes qu'on ne l'a cru souvent.

Un ingénieur militaire tourné vers le passé

Nous savons peu de choses de la vie et de la carrière de ce Vitruvius dont on ignore d'ailleurs le prénom, et dont le surnom Polio ou Pollio n'est guère assuré. Si l'on refuse, à juste titre, son identification au personnage de Mamurra, ce riche chevalier romain qui fut « préfet des ouvriers » dans les armées de César pendant la guerre des Gaules, il faut se résoudre à tirer parti des rares confidences personnelles dont il a émaillé son œuvre. La préface du livre Ier du De architectura demeure le témoignage principal : d'abord attaché à César en tant que technicien, mais on ne sait avec quelle fonction précise, il fut chargé par Octave, le futur Auguste, de la maintenance du parc d'artillerie avec trois autres spécialistes, avant d'accéder à une retraite studieuse, pendant laquelle il dut à la recommandation d'Octavie, sœur du prince, d [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : chaire de civilisation et archéologie romaines à l'Institut universitaire de France, université de Provence-Aix-Marseille-I

Classification


Autres références

«  VITRUVE (~ I er s.)  » est également traité dans :

ALBERTI LEON BATTISTA (1404-1472)

  • Écrit par 
  • Frédérique LEMERLE
  •  • 3 108 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Humanisme et architecture : le théoricien »  : […] d'Este, Alberti entreprit un commentaire du De architectura de Vitruve. Devant l'obscurité et les incohérences du texte, il décida de réécrire lui-même un traité d'architecture, inspiré certes de l'architecte romain, mais adapté aux nécessités et aux mentalités modernes. Le De re aedificatoria, divisé en dix livres comme le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-battista-alberti/#i_1430

AMPHITHÉÂTRE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude GOLVIN
  •  • 3 173 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La genèse de l'amphithéâtre »  : […] de l'arène, celui des galeries intérieures de l'édifice et celui de sa façade. Or, si Vitruve, qui cite simplement le mot amphitheatrum, ne nous révéle rien de la conception des amphithéâtres, l'étude du plan de nombreux édifices bien conservés a permis de montrer comment les architectes romains surent résoudre de manière très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amphitheatre/#i_1430

ANTHROPOMORPHIQUE ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 1 056 mots

De tout temps les architectes ont senti qu'il existait des affinités autres que d'usage entre les édifices et les hommes. La critique architecturale l'exprime confusément qui parle de l'ossature, des membres, de la tête ou de l'épiderme d'une construction. Mais cette impression diffuse a parfois suscité chez les architectes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-anthropomorphique/#i_1430

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Notions essentielles

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 4 952 mots

un « objet » destiné à produire des sensations d'ordre esthétique. Idéalement, l'architecture se veut la synthèse de ces trois dimensions de l'édification. Auteur du seul traité d'architecture de l'Antiquité qui nous soit parvenu dans son intégralité, l'ingénieur et architecte romain Vitruve insistait déjà, au ier siècle avant J.-C., sur la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-notions-essentielles/#i_1430

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture et philosophie

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 5 451 mots

Dans le chapitre « La philosophie des architectes, de Vitruve à Gropius »  : […] texte d'importance qui nous ait été légué concernant l'architecture n'est pas grec, mais latin. Son auteur, Vitruve, soutient que l'édifice architectural ne saurait se réduire à une simple bâtisse parce qu'il est harmonieux, inchoatif (renvoyant au commencement de l'histoire) et théorisable ou « traitable » (c'est-à-dire objet d'un traité « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-architecture-et-philosophie/#i_1430

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture, sciences et techniques

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 7 906 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les bâtisseurs du Moyen Âge »  : […] révèrent avant tout la géométrie. Mais leur géométrie, différente en cela de celle de Vitruve qui reposait avant tout sur des rapports dimensionnels entre le tout et les parties, possède un tour beaucoup plus appliqué. C'est une géométrie de la règle et du compas qui enseigne comment coordonner le plan et l'élévation de l'édifice, mais aussi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-architecture-sciences-et-techniques/#i_1430

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - L'architecte

  • Écrit par 
  • Florent CHAMPY, 
  • Carol HEITZ, 
  • Roland MARTIN, 
  • Raymonde MOULIN, 
  • Daniel RABREAU
  •  • 16 576 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'architecte dans le monde romain »  : […] sont des traités de technique, aussi bien le De architectura de Vitruve que le traité des aqueducs de Frontin. Le cas de Vitruve est très révélateur. Ce fut un ingénieur militaire qui n'exécuta aucune œuvre importante, exception faite de la basilique de Fano. Son ouvrage n'est souvent qu'une compilation des traités d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-l-architecte/#i_1430

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture et société

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 5 774 mots

Dans le chapitre « Vitruvianisme et société d'ordres »  : […] Dans un premier temps, la théorie vitruvienne s'adapte parfaitement à cet ensemble de contraintes. Par l'intermédiaire de son recours constant à la proportion, elle apparaît comme une véritable science de l'ordre. Ne se réclame-t-elle pas en outre de principes en nombre restreint qui autorisent par la suite tout un travail […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-architecture-et-societe/#i_1430

BASILIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre GROS
  •  • 2 600 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La basilique chrétienne : convergence de nécessités liturgiques et profanes »  : […] des grandes demeures sénatoriales ou princières, de ces basilicae que Vitruve recommandait déjà de construire dans les maisons des nobiles de la fin de la République. Deux raisons fondamentales plaident en faveur de cette dérivation. L'une est historique : les plus anciens lieux de réunion chrétiens étaient établis dans des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/basilique/#i_1430

CONSERVATION DES ŒUVRES D'ART

  • Écrit par 
  • Germain BAZIN, 
  • Vincent POMARÈDE
  •  • 6 755 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Apparition du musée »  : […] destinés à recevoir des collections et à assurer leur bonne présentation ou leur meilleure conservation. Ainsi Vitruve, architecte du temps d'Auguste, dont le traité théorique est parvenu jusqu'à nous, recommandait de situer les pinacothèques au nord, où la lumière est égale, et les bibliothèques au soleil levant, parce que « le couchant et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conservation-des-oeuvres-d-art/#i_1430

CRITIQUE D'ART, Antiquité gréco-romaine

  • Écrit par 
  • Agnès ROUVERET
  •  • 4 829 mots

Dans le chapitre « Art et savoir (« téchnē/epistémē ») : la revendication des artistes »  : […] la transmission orale dans le secret des ateliers, des traités écrits sur leur art. Ainsi Vitruve donne-t-il dans la préface du livre VII (paragr. 7 à 11) une liste d'architectes, de peintres et de sculpteurs auteurs de traités. Il est significatif qu'il commence sa liste par le peintre scénographe Agatharchos, qui avait élaboré à Athènes, au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-d-art-antiquite-greco-romaine/#i_1430

MUSÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Germain BAZIN, 
  • André DESVALLÉES, 
  • Raymonde MOULIN
  •  • 13 792 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Trésors et collections »  : […] temples contre les rigueurs du climat, et, plus tard, par les prescriptions données par Vitruve, architecte du temps d'Auguste, pour la construction des pinacothèques, qui doivent être orientées vers le nord, cette situation lui paraissant plus favorable à la préservation des couleurs. Les Romains n'ont pas créé d'institutions publiques qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/museologie/#i_1430

ORDRES, architecture

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN, 
  • Claude MIGNOT, 
  • Éliane VERGNOLLE
  •  • 13 405 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Le langage des ordres : rhétorique et symbolique »  : […] Les architectes ne sont pas moins attentifs au bon choix de la gamme des ordres. Vitruve avait mis en rapport les proportions des colonnes doriques « avec la simplicité nue et négligée du corps d'un homme », celles des colonnes ioniques avec « la délicatesse du corps d'une femme », et celles des colonnes corinthiennes avec « la délicatesse d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordres-architecture/#i_1430

PALESTRE

  • Écrit par 
  • Alain MAHUZIER
  •  • 236 mots
  •  • 2 médias

L'époque hellénistique a vu se développer la construction de bâtiments destinés à l'entraînement sportif et à l'éducation des jeunes : la palestre est plus proprement constituée d'une pièce fermée destinée à l'exercice de la lutte, du pugilat et du pancrace ; elle est considérée comme l'annexe du gymnase et souvent identifiée avec lui. De la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palestre/#i_1430

PALLADIO ANDREA (1508-1580)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 4 313 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le Vitruve des Temps modernes »  : […] Si l'homme Palladio demeure peu connu aujourd'hui, l'architecte, l'artiste s'est mis lui-même en scène dans son œuvre ; avec cette conviction, que partageaient d'ailleurs ses « patrons », ne déclarait-il pas dans l'avant-propos des Quattro Libri : « Dès mon jeune âge, une inclination naturelle me porta à l'étude de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrea-palladio/#i_1430

PERRAULT CLAUDE (1613-1688)

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 1 001 mots
  •  • 1 média

tout d'abord par la traduction des dix livres de De architectura, de Vitruve, que lui commande Colbert. Publiée une première fois en 1673, sa traduction représente une incontestable réussite en même temps qu'elle laisse transparaître des idées fort peu orthodoxes sur le beau architectural et sur l'importance à accorder à la question des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-perrault/#i_1430

PERSPECTIVE

  • Écrit par 
  • Marisa DALAI EMILIANI
  •  • 8 119 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « La connaissance de la perspective dans l'Antiquité classique »  : […] types de témoignages. D'un côté, il existe une série discontinue de sources documentaires, fournies par les notices techniques et historiques de Vitruve, précieuses mais énigmatiques, sur la skenographia grecque et ses méthodes, inaugurées par le scénographe d'Eschyle, Agatharcos, vers le milieu du ve siècle avant J.-C. et théorisées ensuite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perspective/#i_1430

PHILANDRIER GUILLAUME dit PHILANDER (1505-1565)

  • Écrit par 
  • Frédérique LEMERLE
  •  • 924 mots

La notoriété de Guillaume Philandrier n'eût sans doute dépassé les cercles humanistes (il fut l'ami de Rabelais) s'il n'avait publié en 1544, à Rome, des annotations sur le De architectura de Vitruve, In decem libros M. Vitruvii Pollionis de architectura annotationes. L'ouvrage n'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philandrier-philander/#i_1430

PROPORTION

  • Écrit par 
  • Philippe BOUDON, 
  • Jacques GUILLERME
  •  • 8 243 mots

Dans le chapitre « La proportion architecturale analogique des proportions mathématique et musicale »  : […] Pour Vitruve, premier théoricien de l'architecture, celle-ci est une science. Certes la pensée de Vitruve est éloignée du statut scientifique que l'épistémologie moderne confère aux diverses sciences ; déjà Newton s'étonnait de l'incompréhension totale qu'il avait du discours de Vitruve et pensait que tous les mots que celui-ci utilisait avaient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proportion/#i_1430

ROME ET EMPIRE ROMAIN - L'art romain

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 14 643 mots
  •  • 35 médias

Dans le chapitre « L'essor de l'architecture romaine »  : […] C'est au début du règne d'Auguste, entre 30 et 20 avant J.-C. que Vitruve, ancien officier du génie de César, compose De architectura, traité d'architecture en dix livres, qui fut longtemps considéré comme la bible de l'art de bâtir. On se rend compte aujourd'hui que Vitruve, bon technicien et savant érudit, ne fut pas un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-l-art-romain/#i_1430

SCÉNOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 6 523 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Renouer avec le modèle antique »  : […] se situe à la Renaissance, avec l'avènement de la salle et de la scène à l'italienne. Dans le courant de théories artistiques préconisant de renouer avec l'inspiration des Anciens, la publication en 1486, par Sulpizio di Veroli, des traités de Vitruve, ingénieur et architecte romain du siècle d'Auguste, sera influente. Ces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scenographie/#i_1430

THÉÂTRE OCCIDENTAL - De la salle de spectacle au monument urbain

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 5 080 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Illusions scéniques et vie urbaine »  : […] qui évoquent les décorations théâtrales de Rome. La lecture de Vitruve, qui est au cœur de la démarche théorique de l'architecture classique, servit de base aux architectes, peintres et « scénographes » soucieux d'exposer les séductions de la perspective. Leurs interprétations graphiques imposaient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-de-la-salle-de-spectacle-au-monument-urbain/#i_1430

YATES FRANCES AMELIA (1899-1981)

  • Écrit par 
  • Margaret LLASERA
  •  • 676 mots

Après des études de français à l'université de Londres (B.A. 1924, M.A. 1926), Frances Yates, spécialiste britannique de l'histoire des idées, poursuit d'abord ses recherches en dehors du contexte universitaire. Entrée en 1941 au Warburg Institute, institut d'études de la Renaissance, elle y est nommée professeur en 1956. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frances-amelia-yates/#i_1430

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre GROS, « VITRUVE (-Ier s.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vitruve/