GRIGNARD VICTOR (1871-1935)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chimiste français, né à Cherbourg, Victor Grignard étudie d'abord les mathématiques à Lyon, puis se tourne vers la chimie. En 1900-1901, exploitant une idée ébauchée par son professeur P. A. Barbier, il met au point et développe une réaction, dite depuis réaction de Grignard, qui revêt une très grande importance pour la synthèse de composés organiques : par action de composés organomagnésiens (réactifs de Grignard) sur les aldéhydes et les cétones, il obtient des alcools, des hydrocarbures. Cette réaction a ouvert de larges perspectives de découverte de nouveaux composés de synthèse. Grignard obtient son doctorat à Lyon en 1901, est chargé de cours à Besançon, puis revient à Lyon en 1906. Il y est nommé professeur en 1908, va à Nancy l'année suivante et retourne en 1919 à Lyon, où il termine sa vie. Il a reçu le prix Nobel de chimie en 1912.

—  Dina SURDIN

Écrit par :

Classification

Autres références

«  GRIGNARD VICTOR (1871-1935)  » est également traité dans :

ORGANOMÉTALLIQUES COMPOSÉS

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER, 
  • Charles PRÉVOST
  •  • 4 235 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le réactif de Grignard »  : […] V. Grignard constata vers 1900 qu'une solution de bromure d'éthyle dans l'éther anhydre dissout des copeaux de magnésium de pureté suffisante par une réaction exothermique qui porte le solvant à une vive ébullition. Le grand mérite de ce savant fut d'utiliser la solution ainsi préparée pour des synthèses sans chercher à en isoler les constituants. Cette découverte devait, dans les années qui suivi […] Lire la suite

Pour citer l’article

Dina SURDIN, « GRIGNARD VICTOR - (1871-1935) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-grignard/