BLASCO IBÁÑEZ VICENTE (1867-1928)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'échec d'une réussite

C'est ainsi qu'un divorce apparut chez Blasco Ibáñez, à la fin de sa vie, entre la réussite personnelle et la fidélité aux intentions premières. Il évolua constamment vers une prise de conscience plus large du monde qui l'entourait. Spontanément, il dépassa un certain populisme, avant-coureur du roman social qui apparaîtrait bientôt, poussé par la force créatrice qui l'animait ; il écrivit des cycles romanesques ; il rêva d'épopée (Les Argonautes, 1914 ; À la recherche du Grand Khan, Le Chevalier de la Vierge, posthumes), attiré toujours davantage et comme hypnotisé par le continent américain, par les grandes forces, par les larges mouvements qui déterminent l'histoire humaine.

Son succès d'écrivain l'entraînait dans le même sens : Blasco était doué d'une puissance descriptive à la mesure des continents et des épopées, à la mesure des foules ; son style évocateur connaît tous les ressorts de la séduction, depuis la couleur, dont il s'enivre, jusqu'aux nuances d'un spiritualisme sensuel qui pénètre le lecteur (à moins, suivant la mode et le goût personnel, qu'il ne l'arrête). C'est ce pouvoir d'évocation et de séduction qui lui valut sa popularité. C'est lui, sans doute, qui expliquerait pour une bonne part l'attitude des générations nouvelles, qui le lisent comme un classique du xixe siècle, qui l'admirent ou le critiquent, mais l'éloignent. L'œuvre est inégale : robuste, enthousiaste, à l'image de son créateur, faible et décevante aussi, lorsque l'impulsion vivante le cède au métier et à la rhétorique.

Il faut considérer qu'au temps où Blasco terminait sa carrière d'écrivain un Unamuno multipliait les expériences pour renouveler la technique romanesque, qu'un Pérez de Ayala illustrait dans ses œuvres des formules modernes, originales. Blasco Ibáñez, lui, n'a rien bouleversé dans l'esthétique du roman. Ce qu'il tenait à dire, c'était une conviction ; il l'a dite dans une rhétorique ancienne, même quand l'objet était nouveau. Est-ce bien pour cette raison que Torrente Ballester, dans la seconde partie, « Anthologie », de son anorama de la littér [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages






Écrit par :

  • : lecteur à la faculté des lettres et sciences humaines de Nice
  • : ancien élève de l'École normale supérieure, docteur d'État, maître assistant à l'université de Poitiers

Classification

Pour citer l’article

Eutimio MARTÍN, René PELLEN, « BLASCO IBÁÑEZ VICENTE - (1867-1928) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vicente-blasco-ibanez/