VERRAZZANO ou VERRAZANO GIOVANNI DA (1485-1528)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Navigateur et explorateur italien, né en 1485 en Toscane, mort en 1528 dans les Petites Antilles.

Après avoir reçu une éducation noble à Florence, Giovanni da Verrazzano s'installe à Dieppe. Il se met alors au service d'un armateur français pour lequel il fait plusieurs voyages au Levant. En 1523, il part à la tête de deux navires afin de tenter d'atteindre la Chine en naviguant vers l'Ouest pour le compte de François Ier. En janvier 1524, il arrive avec l'un des vaisseaux, La Dauphine, dans le Nouveau Monde et atteint le cap Fear vers le début du mois de mars. Verrazzano fait alors route vers le nord, explorant la côte est de l'Amérique du Nord. Il fait plusieurs découvertes, dont les sites correspondant aujourd'hui au port de New York, à l'île Block Island et à la baie de Narragansett. Il est également le premier Européen à baptiser les sites nord-américains qu'il découvre d'après des personnages et des lieux de l'Ancien Monde (par exemple, il baptise la baie de New York « Nouvelle Angoulême »).

Dans sa Relation du voyage de la Dauphine, Verrazzano décrit de manière fort intéressante, bien que parfois inexacte, les terres et les peuples (notamment plusieurs tribus d'Algonquins) qu'il découvre. Ses explorations s'achèvent à la pointe orientale de l'île de Terre-Neuve. Lorsqu'il rentre en France le 8 juillet 1524, le roi François Ier revendique ces terres découvertes dans le Nouveau Monde sous le nom de Nouvelle-France. Verrazzano affirme alors que le Nouveau Monde forme un bloc continental isolé des autres continents.

Verrazzano entreprend deux autres voyages vers les Amériques. En 1527, il commande une flotte de navires lors d'une expédition vers le Brésil qui rapporte en France de précieux bois de teinture. Son dernier périple commence au printemps de 1528, lorsqu'il part avec deux ou trois navires de Dieppe en compagnie de son frère, Girolamo. La flotte navigue alors jusqu'en Floride et dans les Bahamas, avant d'atteindre les Petites Antilles. Verrazzano jette l'ancre sur l'une de ces îles, apparemment la Guadeloupe. Une fois débarqué, il est capturé, tué, puis dévoré par des cannibales.

Les renseignements obtenus par Verrazzano sont utilisés par son frère pour dresser la première carte des rivages américains (1529).

—  Universalis

Classification


Autres références

«  VERRAZZANO ou VERRAZANO GIOVANNI DA (1485-1528)  » est également traité dans :

AMÉRIQUE (Histoire) - Découverte

  • Écrit par 
  • Marianne MAHN-LOT
  •  • 4 812 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le mirage asiatique »  : […] Entre-temps, l'exploration du littoral atlantique s'était poursuivie au nord. En 1497, le Vénitien Jean Cabot, fixé à Bristol, cherchant pour le roi d'Angleterre un « passage vers Catay », avait touché terre aux environs de l'île du Cap-Breton. En 1500-1501, Gaspar Corte Real redécouvre le Groenland et relève la côte du Labrador (ainsi appelée en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-histoire-decouverte/#i_9367

CANADA - Histoire et politique

  • Écrit par 
  • Michel BRUNET, 
  • Alain NOËL
  •  • 19 332 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'intervention de la France »  : […] En 1524, le navigateur florentin Verrazano explore la côte américaine depuis la Floride jusqu'au Cap-Breton. Il cherche, écrit-il, « les bienheureux rivages du Cathay ». Au service de banquiers italiens établis en France, Verrazano travaille également pour François I er . Celui-ci n'entend pas laisser aux Espagnols et aux Portugais la domination de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-histoire-et-politique/#i_9367

CARTIER JACQUES (1491-1557)

  • Écrit par 
  • André VACHON
  •  • 1 503 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le notable malouin »  : […] Né à Saint-Malo, Cartier est, dès sa jeunesse, influencé par l'atmosphère héroïque qui baigne les côtes bretonnes à l'époque de Livourne, de Navarin et de Lépante. Lui-même a dû naviguer assez tôt, mais on n'a aucune preuve qu'il ait fait, avant 1534, le voyage de Terre-Neuve ; il est probable, toutefois, qu'il ait vu le Brésil, auquel il fait all […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-cartier/#i_9367

DÉCOUVERTES GRANDES

  • Écrit par 
  • Frédéric MAURO
  •  • 7 955 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Anglais et Français à la conquête du Nouveau Monde »  : […] Portugais et Espagnols n'ont pas été les seuls à découvrir les « nouveaux mondes ». Le Génois Jean Cabot et ses trois fils, passés au service d'Henri VII d'Angleterre, reçoivent cinq navires, que chargent les négociants de Londres et de Bristol. En 1497, ils vont sans doute jusqu'au cap Breton et au Labrador. Leurs autres voyages et ceux des bourg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grandes-decouvertes/#i_9367

NOUVEAU MONDE CHRONIQUES DU

  • Écrit par 
  • Jacques LAFAYE, 
  • Itamar OLIVARES
  •  • 3 658 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les Français au Canada et en Floride »  : […] Les côtes atlantiques de l'Amérique septentrionale furent visitées, au cours du xvi e  siècle, par des explorateurs français, dont certains nous ont laissé des récits d'une grande valeur historique et ethnographique. Le premier, Giovanni da Verrazano, capitaine florentin au service de la France, partit en 1524 pour le compte de François I er à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chroniques-du-nouveau-monde/#i_9367

Pour citer l’article

« VERRAZZANO ou VERRAZANO GIOVANNI DA - (1485-1528) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/verrazzano-verrazano/