UN ANTISÉMITISME ORDINAIRE. VICHY ET LES AVOCATS JUIFS (R. Badinter)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La photo – tristement célèbre – est reproduite dans deux journaux parisiens : on y voit côte à côte sept des avocats parisiens les plus réputés, l'air grave. Le commentaire, certes étroitement contrôlé par la censure allemande, évoque, à l'exemple de Paris-Soir, « ces Juifs millionnaires, ex-célébrités du barreau parisien, internés dans un camp proche de la capitale ». Ce camp s'appelle Drancy, nous sommes le 12 septembre 1941, les sept avocats ont été arrêtés, en même temps que trente-cinq de leurs collègues, lors des grandes rafles opérées à Paris par les Allemands – alors sans le concours de la police française – entre le 20 et le 23 août précédents. L'image figure en annexe de l'ouvrage de Robert Badinter sur cet « antisémitisme ordinaire » qui gouverne la relation entre « Vichy et les avocats juifs » – sous-titre de son ouvrage –, peut-être réducteur dans la mesure où, dans le cas des rafles déjà évoquées comme dans celui du port de l'étoile jaune, les Allemands étaient à l'origine d'un processus intervenant au demeurant pour l'essentiel en zone occupée, et surtout à Paris. Mais c'est bien Vichy qui voulut, conçut et mit en œuvre l'exclusion des Juifs des fonctions publiques, comme des professions libérales.

Le livre de Robert Badinter est passionnant et riche, nourri de sources multiples, qu'il s'agisse de fonds d'archives ou de travaux historiques parmi les plus récents, mais aussi de témoignages, souvent difficiles à collecter, qui nous permettent de mesurer le désarroi des victimes de la politique d'exclusion menée par le gouvernement de l'État français, avec à sa tête le maréchal Pétain. Rien ne manque à cette étude de cas, ni l'amont, avec un rappel de la forte xénophobie des barreaux d'avant-guerre, ni l'aval, avec une réflexion sur les réécritures qui, après la Libération, parvinrent à fondre les persécutions dont furent victimes les Juifs présents en France dans l'indéniable cortège de souffrances que connurent les multiples victimes de l'occupant nazi. Choix alors [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : ancien élève de l'École polytechnique et de l'École nationale d'administration, docteur en histoire, chercheur au C.N.R.S. (Institut d'histoire du temps présent)

Classification

Pour citer l’article

Marc Olivier BARUCH, « UN ANTISÉMITISME ORDINAIRE. VICHY ET LES AVOCATS JUIFS (R. Badinter) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/un-antisemitisme-ordinaire-vichy-et-les-avocats-juifs/