TUBUAÏ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Archipel de la Polynésie française qui doit son nom à l'une des îles qui le composent ; celles-ci sont aussi appelées îles Australes parce que leur situation est la plus méridionale du territoire, de part et d'autre du tropique du Capricorne. Les Tubuaï ont été rattachées aux Établissements français de l'Océanie en 1880. L'archipel comprend quatre îles principales ; Rimatara (8 km2), Rurutu (29 km2), Tubuaï (47 km2) et Raivavae (16 km2). Ce sont des îles volcaniques alignées sur une dorsale océanique, mais leur relief (320 m au maximum) est beaucoup plus modéré que celui des îles de la Société. Il s'y ajoute quelques îlots inhabités et, à 500 kilomètres au sud-est, l'île de Rapa, ancien volcan très escarpé (1 460 m). Rapa mise à part, les Australes sont entourées de récifs-barrières coralliens. Leur population atteignait 6 386 habitants en 2002. Les Européens et les Chinois sont très peu nombreux. Les Polynésiens, christianisés par des missionnaires protestants, vivent de leurs cultures de taro et de leurs plantations de cocotiers, mais le climat, un peu plus frais qu'à Tahiti, abaisse le rendement en coprah. Un peu de café et des oranges sont expédiés à Tahiti. La pêche dans le lagon est assez active. Les habitants des Australes sont attirés par Papeete, où ils se regroupent dans certains faubourgs. L'isolement de l'archipel a été rompu par la création d'un aérodrome à Tubuaï et d'une liaison aérienne avec Tahiti.

Polynésie française [France] : carte administrative

Polynésie française [France] : carte administrative

carte

Carte administrative de la Polynésie française [France]. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

—  Alain HUETZ DE LEMPS

Écrit par :

Classification


Autres références

«  TUBUAÏ  » est également traité dans :

OCÉANIE - Géographie humaine

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 8 725 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  L'essor du transport aérien et le rôle croissant du tourisme »  : […] L'isolement des îles né de leur dispersion dans les immensités du Grand Océan est aujourd'hui considérablement réduit par le développement de l'aviation, et notamment de l'aviation à réaction, avec d'abord la génération des Boeing 707 au tout début des années 1960, puis celle des Jumbo-Jet (Boeing 747, DC 10) dans les années 1970. Certes, l'allongement des rayons d'action permet la traversée du Pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanie-geographie-humaine/#i_49446

OCÉANIE - Les arts

  • Écrit par 
  • Jean GUIART
  •  • 8 894 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Polynésie orientale »  : […] Les autres cas de stéréotypie, au moins apparente, semblent concentrés en Polynésie orientale, c'est-à-dire en fait sur ce qui a pu échapper aux feux de joie des premiers chrétiens de la région. On est fondé d'ailleurs à se demander s'il s'agit de stéréotypie : n'est-ce pas plutôt une spécialisation, par un décor déterminé, des objets affectés aux cultes divins ou aux cérémonies ? On ne voit guère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanie-les-arts/#i_49446

POLYNÉSIE FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Jean-Christophe GAY
  •  • 4 647 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un monde insulaire »  : […] Si l’on superpose la carte de la Polynésie française à celle de l’Europe en plaçant Tahiti sur Paris, les îles Marquises se trouvent à proximité de Stockholm, l’archipel des Australes s’étire du Pays basque à la Sicile, les Tuamotu-Gambier du Suffolk à la Roumanie et l’archipel de la Société se termine au large de la Bretagne. Une telle dispersion explique que la Polynésie française dispose d’une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polynesie-francaise/#i_49446

Pour citer l’article

Alain HUETZ DE LEMPS, « TUBUAÏ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tubuai/