MORRISON TONI (1931-    )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Reconstruire une identité bafouée

La poétique de son écriture répond au projet de Morrison de comprendre dans toutes ses potentialités une vérité insoupçonnée. Ainsi dans Jazz (1992), elle recrée, à propos d'un crime passionnel à Harlem, non seulement toutes les émotions associées aux images de la mort mais aussi le mystère propre à chaque mort. Les structures propres au jazz viennent ici inspirer les constructions du roman. Playing in the Dark ; Whiteness and the Literary Imagination (1992) est une étude des stéréotypes raciaux dans la littérature, et Race in Justice, Engendering Power (1992) traite, dans la même optique, de la nomination du juge Clarence Thomas à la Cour suprême et de l'affaire Anita Hill comme exemples de « construction de la réalité sociale ».

De 1989 à 2006, Toni Morrison enseigne à l'université Princeton. Membre fondateur de l'Académie universelle des cultures, elle a obtenu le prix Nobel de littérature en 1993. L'Académie suédoise récompense ainsi celle qui « dans ses romans, caractérisés par une force visionnaire et une grande puissance poétique, ressuscite un aspect essentiel de la réalité américaine ».

Remarquable conteuse, cet écrivain américain est aussi une Afro-Américaine qui revendique sa différence ; c'est pour son peuple qu'elle écrit, pour reconstruire avec lui une mémoire collective, une identité bafouée, un rêve différé, comme on le voit encore avec A Gift (2008, Un don) ou Home (2012). C'est pour lui qu'elle relit et « réécrit » la littérature noire en essayant d'en montrer toute la spécificité. En ce sens, son écriture est politique, engagée dans une réalité troublante qu'elle cherche à cerner. Décidée à prendre ses distances par rapport aux idéologies qui ont donné de l'âme noire des interprétations réductrices, elle se défie des certitudes et a l'ambition d'explorer ce qui a échappé au regard des historiens comme à l'imaginaire de ses prédécesseurs. Elle souligne les ambiguïtés et les incertitudes à l'intérieur même de l'œuvre. Tout manichéisme est exclu : l'essentiel est de retrouver le sens du tragique et du sacré. Cette vérité, Morrison la recherche par des voies qui incluent l'humour, le burlesque, l'insolite, le merveilleux. Les pratiques culturelles afro-américaines sont placées au cœur de sa poétique. Dans la musique et la tradition orale, elle puise figures et énigmes. Inséré entre un début, qui pose l'énigme qui gouverne tout le texte, et une fin où s'énonce son inachèvement, le roman demeure ici une « œuvre ouverte ».

[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  MORRISON TONI (1931- )  » est également traité dans :

UN DON (T. Morrison) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Liliane KERJAN
  •  • 1 015 mots

Invitée au Louvre en 2006, Toni Morrison , avait choisi « l'étranger chez soi » comme thème d'exploration du musée pour lier les notions d'origine, d'appartenance et d'exil. Elle tomba en arrêt devant le tableau de Géricault, Le Radeau de la Méduse, émue par cette métaphore de l'errance où elle reconnaissait « les implications […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/un-don/#i_10275

BELOVED, Toni Morrison - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Michel FABRE
  •  • 906 mots

Publié en 1987, le cinquième ouvrage de la romancière américaine Toni Morrison (née en 1931) lui valut le prix Pulitzer et accrut une réputation déjà établie avec Le Chant de Salomon (1985 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beloved/#i_10275

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Marc CHÉNETIER, 
  • Rachel ERTEL, 
  • Yves-Charles GRANDJEAT, 
  • Jean-Pierre MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉTILLON, 
  • Bernard POLI, 
  • Claudine RAYNAUD, 
  • Jacques ROUBAUD
  •  • 40 206 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « L'autre version de la mémoire »  : […] d'un retour au pays natal » est Le Chant de Solomon (1978), de Toni Morrison. À la lumière du « réalisme magique », une romancière noire se réapproprie le Sud, « son » Sud. Avec Beloved (1987), qui remonte à l'avant-guerre, aux temps de l'esclavage, elle a écrit le plus faulknérien des romans, sur la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-la-litterature/#i_10275

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel FABRE, « MORRISON TONI (1931-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/toni-morrison/