Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

TURNER TINA (1939-2023)

Tina Turner - crédits : ZIK Images/ United Archives/ Getty Images

Tina Turner

Avec sa voix rauque et puissante, son jeu de scène énergique et une force de caractère hors du commun, la chanteuse américaine Tina Turner s’est d’abord fait connaître dans les années 1960 aux côtés de son compagnon Ike Turner, l’un des pionniers du rhythm and blues et du rock, avant de devenir une star de la pop music dans les années 1980.

Anna Mae Bullock, de son nom de naissance, voit le jour dans une famille de métayers du Tennessee rural, le 26 novembre 1939, à Brownsville, et grandit à Nutbush, non loin des bords du Mississippi. La jeune fille découvre le gospel à l’Église baptiste et commence à chanter à l’adolescence. Après avoir déménagé à Saint Louis (Missouri), elle s’immerge dans la scène rhythm and blues locale. Elle rencontre Ike Turner en 1956, alors qu’il se produit avec son groupe, les Kings of Rhythm, dans lequel elle parvient à se faire engager. Sur scène, celle qui se fait désormais appeler Tina Turner devient rapidement l’élément central du spectacle. La formation, qui tourne sous le nom d’« Ike and Tina Turner Revue », acquiert en effet une solide réputation pour ses performances live grâce aux compositions soignées d’Ike ainsi qu’au tour de chant de Tina Turner qu’elle accompagne d’un jeu de scène très suggestif, qui va influencer des musiciens tels que Mick Jagger. La revue fera d’ailleurs à plusieurs reprises la première partie des Rolling Stones.

Malgré sa renommée, le groupe peine à percer le marché du disque jusqu’en 1960, année au cours de laquelle leur titre « A Fool in Love » entre dans les hit-parades. Il sera suivi d’une série de tubes. L’album River Deep,Mountain High, produit en 1966 par Phil Spector, se vend peu aux États-Unis mais connaît le succès en Europe. La chanson-titre – interprétée par Tina sans Ike, que le producteur paie afin qu’il reste hors du studio – est l’un des exemples les plus aboutis du style de production « mur du son » de Spector. Par la suite, Ike et Tina enregistreront notamment la reprise de « Proud Mary » (1970), du groupe Creedence Clearwater Revival, et « Nutbush City Limits » (1973), avant que la chanteuse ne quitte Ike, en 1976. Elle racontera plus tard – notamment dans son autobiographie I, Tina(publiée en 1986 et adaptée au cinéma en 1993 sous le titre What’s Love Got to Do with It) – avoir été victime de violence conjugale durant leurs années de vie commune.

Tina Turner, désormais seule avec ses enfants, gagne sa vie en participant à des émissions télévisées ou encore en se produisant dans de grands hôtels. Elle collabore également sur scène ou sur album avec des artistes tels que David Bowie, Rod Stewart ou les Rolling Stones. Entourée d’un manager australien avisé, elle fait paraître Private Dancer au cours de l’année 1984. Triomphe critique et commercial, l’album se vend à plus de vingt millions d’exemplaires à travers le monde. Le titre « What’s Love Got to Do with It » devient la chanson phare de la chanteuse, qui sort l’année suivante un autre tube, « We Don’t Need Another Hero (Thunderdome) », générique du film Mad Max :au-delà du dôme du tonnerre (1985), dans lequel elle joue le rôle d’Aunty Entity. Également en 1985, Tina Turner participe à l’enregistrement du single caritatif « We Are the World » et au concert de bienfaisance Live Aid. Durant cette période et jusque dans les années 1990, elle enchaîne les tournées dans des stades combles et enregistre les albums BreakEvery Rule (1986), ForeignAffair (1989), qui inclut le titre « The Best », Wildest Dreams (1996) et Twenty Four Seven (1999). Par la suite, elle poursuit ses tournées et figure comme artiste invitée sur plusieurs albums, notamment sur River : The Joni Letters, un hommage à Joni Mitchell réalisé par Herbie Hancock en 2007.

Après avoir[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

Classification

Pour citer cet article

Universalis. TURNER TINA (1939-2023) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Média

Tina Turner - crédits : ZIK Images/ United Archives/ Getty Images

Tina Turner

Autres références

  • TURNER IKE (1931-2007) et TINA (1939-2023)

    • Écrit par Universalis, Ed WARD
    • 683 mots

    Ike et Tina Turner, de leurs vrais noms Izear Luster Turner Jr. et Anna Mae Bullock, furent des interprètes de rhythm and blues américains, populaires dans les années 1960. Après leur séparation, Tina Turner mena une carrière solo et rencontra un immense succès.

    Né le 5 novembre 1931, à Clarksdale,...

Voir aussi