BACH THOMAS (1953- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ancien escrimeur, avocat d’affaires, l’Allemand Thomas Bach est devenu en septembre 2013 le neuvième président du Comité international olympique (C.I.O.), succédant au Belge Jacques Rogge, à l’issue d’un vote sans surprise.

Thomas Bach

Thomas Bach

Photographie

L'Allemand Thomas Bach, lors de la cent vingt-cinquième session du C.I.O, en septembre 2013 à Buenos Aires. Élu président par ses pairs à cette occasion, il prend la tête d'une organisation qui est un pôle diplomatique et financier incontournable sur le plan mondial. 

Crédits : A. Dedert/ dpa/ Corbis

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification


Autres références

«  BACH THOMAS (1953- )  » est également traité dans :

JEUX OLYMPIQUES

  • Écrit par 
  • Jean DURRY, 
  • Pierre LAGRUE, 
  • Alain LUNZENFICHTER
  • , Universalis
  •  • 15 081 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Le CIO, une organisation à l'échelle mondiale »  : […] Bien peu, lors de la prise de fonctions de l'Espagnol Juan Antonio Samaranch, qui succédait en juillet 1980 en tant que président du CIO à l'Irlandais Michael Killanin, titulaire du poste depuis 1972, pensaient que les jeux Olympiques avaient encore un avenir. D'autant que le premier choc de Moscou, en 1980, fut suivi d'un second cataclysme avec l'absence d'une grande partie des pays de l'Est aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-olympiques/#i_55308

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « BACH THOMAS (1953- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-bach/