PRAGUE THÉÂTRE NATIONAL DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Intimement lié au mouvement de renaissance culturelle et linguistique qui marqua la totalité du xixe siècle en mobilisant tout à la fois artistes et intellectuels, l'opéra occupe une place particulière dans la société tchèque depuis les années 1860. Le théâtre dramatique et le théâtre musical – essentiellement l'opéra et le mélodrame – furent en effet l'objet d'une revendication populaire émanant principalement du peuple des campagnes, détenteur de la langue tchèque et des traditions. Devenus progressivement citadins, ceux-ci réclamèrent, notamment à Prague, des représentations dans leur langue et non en allemand, comme l'imposaient les Habsbourg.

Le mouvement des Tchèques pour un théâtre national avait bien entendu le soutien d'une nouvelle génération de philosophes, d'historiens et de grammairiens, qui pratiquaient eux-mêmes une véritable religion des sources historiques et légendaires. À la faveur de la nouvelle Constitution de février 1861, un théâtre provisoire fut ouvert, pour lequel il manquait un répertoire d'œuvres lyriques originales en langue tchèque. Aussi cette salle fut-elle inaugurée par un opéra français de Luigi Cherubini, Le Porteur d'eau, ou les Deux Journées (1800), ouvrage très populaire à l'époque dans toute l'Europe. Mais les compositeurs se mirent bientôt à l'ouvrage.

Mélomane et mécène, le comte Jan Harrach lança un concours pour susciter la création d'opéras mettant en valeur les chants et les danses populaires. Bedřich Smetana, revenu de Suède où il occupait depuis plusieurs années le poste de directeur musical de la ville de Göteborg, se consacra tout entier à cette cause au détriment de sa propre carrière. Il répondit à l'initiative de Harrach par un premier opéra, ouvertement antigermanique, qui retraçait une page douloureuse de l'histoire de la nation : Les Brandebourgeois en Bohême (1863-1866), sur un livret d'un homme de lettres très en vue, Karel Sabina. À la suite d'interminables tergiversations, et après que son opéra eut reçu avec succès le baptême du public, Smetana obtint le premier prix. [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : écrivain et musicologue, secrétaire général adjoint de l'Académie Charles-Cros

Classification


Autres références

«  PRAGUE THÉÂTRE NATIONAL DE  » est également traité dans :

KREJČA OTOMAR - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 357 mots

Acteur et metteur en scène tchèque de théâtre. Otomar Krejča est né en 1921 à Prague. Il se fait d'abord connaître comme acteur et se produit notamment au Théâtre national de Prague. C'est à partir de 1956 que commence sa carrière de metteur en scène. Au Théâtre national, dont il assume la direction, il monte aussi bien des classiques que des contemporains en privilégiant « l'identification avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/krejca-o/#i_50415

Pour citer l’article

Guy ERISMANN, « PRAGUE THÉÂTRE NATIONAL DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-national-de-prague/