TÊTES RONDES, histoire anglaise

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Surnom donné à l'époque de la première révolution anglaise à ses partisans et en particulier aux puritains. L'expression de Têtes rondes apparaît à l'occasion de troubles populaires à Londres en 1641, lorsque la foule, composée en partie d'artisans et de compagnons, fait pression sur le Parlement pour obtenir la suspension des évêques. Elle a alors une connotation péjorative et, dans la bouche de royalistes ou d'officiers, décrit des personnages d'humble origine, à la coiffure aussi sommaire que le costume. Elle s'applique parfaitement à l'aspect sévère des puritains, qui s'oppose à la recherche d'élégance des Cavaliers (partisans des Stuarts). Elle survivra même à la victoire parlementaire et sera employée au moins jusqu'à la Restauration.

—  Roland MARX

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  TÊTES RONDES, histoire anglaise  » est également traité dans :

CHARLES Ier (1600-1649) roi d'Angleterre (1625-1649)

  • Écrit par 
  • Pierre JOANNON
  •  • 1 100 mots

Roi d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande, second fils de Jacques VI Stuart, roi d'Écosse, qui deviendra roi d'Angleterre en 1603 sous le nom de Jacques I er , Charles I er monte sur le trône en 1625. Jeune, séduisant et indécis, il est un jouet entre les mains de son entourage. L'impopulaire duc de Buckingham le pousse à attaquer l'Espagne. Pour se garantir du côté de la France, Charles I er dema […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-ier-1600-1649-roi-d-angleterre-1625-1649/#i_14263

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 250 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre « La Grande Rébellion (1640-1660) »  : […] Sortant de ces tensions, la Grande Rébellion naît immédiatement de la nécessité pour Charles I er de répondre à la révolte de l' Écosse par l'appel à un Parlement censé lui voter les subsides nécessaires. En 1640, le « Court Parlement », réuni le 13 avril, est dissous dès le 5 mai ; le 3 novembre, on est obligé de réunir un nouveau Parlement auquel sa longévité fait donner par l'histoire le surn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-histoire/#i_14263

Pour citer l’article

Roland MARX, « TÊTES RONDES, histoire anglaise », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tetes-rondes-histoire-anglaise/