TERRA NOSTRA, Carlos FuentesFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En dehors de Paradiso (1966), du Cubain José Lezama Lima, on n'a pas d'exemple, dans la littérature latino-américaine contemporaine, de tentative romanesque aussi ambitieuse que Terra Nostra (1975), du romancier mexicain Carlos Fuentes (1928-2012).

Carlos Fuentes, un écrivain à l'écoute du monde

Carlos Fuentes, un écrivain à l'écoute du monde

Photographie

« L'aventure humaine consiste à tenter l'impossible, même si nous échouons. » Dans sa prolixité, toute l'œuvre de Carlos Fuentes est habitée par la conscience de l'inachèvement. 

Crédits : Vittoriano Rastelli/ Getty Images

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  TERRA NOSTRA, Carlos Fuentes  » est également traité dans :

FUENTES CARLOS (1928-2012)

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 1 827 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le mythe et l'Histoire »  : […] Les livres de Fuentes sont une patiente approche, par le biais du fantastique – le meilleur exemple en est Aura (1962), longue nouvelle où l'écrivain jongle brillamment avec le thème du double et de la réitération −, de la fiction, de l'humour et du sarcasme, des grands mythes de l'humanité. Ainsi, dans Peau neuve (1967), l'Histoire déroule ses anneaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlos-fuentes/#i_25734

Voir aussi

Pour citer l’article

Claude FELL, « TERRA NOSTRA, Carlos Fuentes - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/terra-nostra/