TEMNOCÉPHALES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les Temnocéphales sont des Plathelminthes associés à des Crustacés d'eau douce et exceptionnellement à des Tortues dulçaquicoles. Ils habitent la cavité branchiale ou la surface du corps de leur hôte sur laquelle ils fixent leurs œufs.

Rattachés aux Monogènes, ou aux Turbellariés eulécithophores, les Temnocéphales s'en distinguent par leur tégument, dépourvu de cils mais renfermant des noyaux ; leurs tentacules et un organe de fixation, le hapteur, représentent des adaptations au mode de vie parasitaires.

Morphologie et anatomie

Les Temnocéphales sont des organismes qui dépassent rarement 4 mm de longueur et qui sont caractérisés par le hapteur situé à l'extrémité postérieure du ver. Ce hapteur, pédonculé, est inséré à la face ventrale du corps, formant un disque adhésif, musculeux, où viennent déboucher des glandes adhésives. On remarque, mais très peu souvent, deux petits hapteurs chez Paracaridinicola, animal dont l'extrémité postérieure est bifide. L'extrémité antérieure est munie de courts tentacules mobiles dans lesquels débouchent des glandes à rhabdites. Chez la plupart des espèces, on observe cinq tentacules, exceptionnellement quatre ou douze. Chez les Scutariellidae, il n'y a que deux tentacules. Chez Craspedella et chez Actinodactylella il existe des prolongements latéraux en forme de tentacules, réunis chez le premier genre par une frange dorsale. Enfin, chez Notodactylus, la face dorsale du corps porte plusieurs rangées de grandes papilles. Grâce au hapteur et aux tentacules, les Temnocéphales sont capables de se déplacer sur leur hôte en « arpentant ».

La paroi du corps des Temnocéphales est constituée par un syncytium dans lequel les noyaux sont répartis irrégulièrement. Cet épithélium n'est jamais cilié comme celui des Turbellaires et renferme des terminaisons nerveuses. Au-dessous de la membrane basale de l'épithélium se trouve la gaine musculaire périphérique composée de trois couches de fibres circulaires, obliques et longitudinales. Le système excréteur, du [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Neuchâtel, directeur de l'Institut de zoologie

Classification

Autres références

«  TEMNOCÉPHALES  » est également traité dans :

PLATHELMINTHES

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 398 mots
  •  • 1 média

Terme introduit par A. Schneider en 1873 et qui désigne un embranchement d'une unité incontestable comprenant des métazoaires triploblastiques, c'est-à-dire possédant un troisième feuillet individualisé se situant entre l'ectoderme et l'endoderme. Bien que dépourvus de cœlome, ils sont proches des mollusques et des annélides. Les plathelminthes groupent des animaux à symétrie bilatérale bien nette […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean Georges BAER, « TEMNOCÉPHALES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 février 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/temnocephales/