TÉLÉCOMMUNICATIONSLa communication sans fil

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La téléphonie sans fil à la conquête du monde

C’est dans le courant des années 1990 que les communications sans fil ont véritablement pris leur essor, quand les systèmes de radiotéléphonie cellulaire de deuxième génération (2G), fondés sur des techniques numériques, ont pris le relais des systèmes analogiques de la première génération. Ces derniers avaient du mal à trouver une clientèle en raison de coûts élevés, de terminaux encombrants et d’incompatibilités d’un pays à l’autre. En 1992, l’adoption et le lancement simultané dans sept pays européens du système GSM (Global System for Mobile Communications), promu par les opérateurs et industriels du Vieux Continent, ont permis de sortir la téléphonie sans fil de cette ornière. Le marché du nouveau système se situant d’emblée au niveau d’un continent, les industriels ont pu réaliser des économies d’échelle tant sur les matériels d’infrastructure que sur les terminaux. Des formules d’abonnements à bas coût, des terminaux miniaturisés bon marché et des possibilités d’itinérance entre pays, à l’heure du tourisme international, assurent alors le décollage de la téléphonie sans fil dans les pays d’Europe de l’Ouest. À la même époque, des systèmes concurrents se répandent en Amérique du Nord et dans les pays traditionnellement en avance d’Extrême-Orient (Japon, Corée du Sud, Hong Kong).

Après des décennies de stagnation, le téléphone mobile connaît alors un succès mondial, bien au-delà de ce que l’on a pu imaginer au départ. Le parc de terminaux mobiles, marginal en 1990, atteint le milliard en 2002, faisant jeu égal avec le téléphone fixe (qui, lui, aura mis un siècle pour atteindre ce seuil). En 2007, avec quelque 3,4 milliards de téléphones mobiles en service dans le monde, 50 p. 100 de la population mondiale est équipée. À la fin 2015, les réseaux de téléphonie sans fil couvrent presque tous les pays et le nombre de terminaux mobiles en service dépasse les 7 milliards.

Téléphonie : évolution du parc mondial 

Dessin : Téléphonie : évolution du parc mondial 

La téléphonie mobile a connu une croissance quasi exponentielle. De marginale en 1990, elle est devenue, en à peine vingt-cinq ans, un phénomène planétaire. Cette évolution s’est faite au détriment du téléphone fixe, dont le nombre a stagné à partir de 2005 et a même amorcé une... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Téléphonie : taux de croissance mondiale 

Dessin : Téléphonie : taux de croissance mondiale 

Jusqu’en 2000, la croissance annuelle du parc mondial de téléphones mobiles se situait autour de 50 %, alors que celle des téléphones fixes restait limitée autour de 7 %. Le décrochage des courbes en 2000-2002 traduit l’effet de l’éclatement de la bulle Internet en 2000 sur le... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Fait inédit dans l’histoire de l’humanité : en à peine un quart de siècle, une nouvelle technologie, quasi inexistante avant 1990, est devenue un phénomène planétaire qui affecte la vie de pratiquement chaque individu où qu’il se trouve. Seul le développement d’Internet, dans la foulée du téléphone mobile, a été aussi rapide.

L’essor fulgurant de ce terminal s’est fait au détriment du téléphone fixe, dont le nombre a stagné à partir de 2005 et a amorcé une légère décrue depuis 2009. Cela correspond à une période de changement dans les politiques d’équipement et dans les habitudes des consommateurs. Dans les pays aux réseaux encore peu développés – comme la Chine, les anciens pays de l’Europe de l’Est ou les pays d’Afrique –, le sans-fil était devenu plus économique et plus rapide que le filaire pour assurer une couverture totale. À la même époque, dans les pays plus avancés d’Europe de l’Ouest, où le téléphone portable était déjà bien implanté, beaucoup d’abonnés, des jeunes en général, abandonnaient la ligne fixe pour ne garder que le téléphone mobile.

En 2014, plus des trois quarts des téléphones en service étaient localisés dans vingt-cinq États. Parmi eux, on trouve de nombreux pays en développement, très peuplés, où le mobile a connu une croissance phénoménale. De 2004 à 2014, le taux de pénétration des mobiles dans l’ensemble de ces pays est passé de moins de 20 p. 100 à 90 p. 100 (de 12 à 70 p. 100 pour les pays africains qui accusent un léger retard). Sur la même période, le marché des pays développés se rapprochait de la saturation avec un taux de pénétration passant de 82 à plus de 120 p. 100 (plus d’un téléphone par habitant).

Téléphonie mobile : pays les mieux équipés

Dessin : Téléphonie mobile : pays les mieux équipés

Les trois quarts des téléphones mobiles en service dans le monde sont concentrés dans 25 États. Les pays en développement sont bien représentés puisqu’ils détiennent au total 78 % du parc mondial (2015). On peut remarquer aussi le poids important de la Chine et de l’Inde qui, à eux... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

En termes d’équipements, les pays en développement et les pays développés correspondent à deux marchés différents. Dans les premiers, les réseaux sans fil sont principalement constitués de matériels 2G. Le marché concerne surtout des  primo-accédants, qui s’équipent en général de terminaux d’entrée de gamme associés à des abonnements à bas coût. Au Nord, Les pays développés, de leur côté, abordent un marché de renouvellement et de montée en gamme des terminaux : plus de la moitié des appareils vendus en 2014 dans ces pays étaient de type smartphone.

On note cependant qu’avec la montée du taux de pénétration dans les pays en développement le marché ralentit et se restructure depuis 2015. Une fois la couverture géographique d’un pays assurée, la densification du réseau se fait avec des matériels de types 3G puis 4G. Les primo-accédants sont de moins en moins nombreux et, dans le même temps, la demande croît pour les nombreux services d’Internet et plus généralement pour les services de données. Les pays en développement suivent ainsi le mouvement qui s’est amorcé une décennie plus tôt dans les pays développés.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Médias de l’article

Téléphonie : évolution du parc mondial 

Téléphonie : évolution du parc mondial 
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Téléphonie : taux de croissance mondiale 

Téléphonie : taux de croissance mondiale 
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Téléphonie mobile : pays les mieux équipés

Téléphonie mobile : pays les mieux équipés
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Téléphonie sans fil : évolution des trois générations

Téléphonie sans fil : évolution des trois générations
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  TÉLÉCOMMUNICATIONS  » est également traité dans :

TÉLÉCOMMUNICATIONS - Histoire

  • Écrit par 
  • René WALLSTEIN
  •  • 18 657 mots
  •  • 24 médias

Il n'y a pas de société sans communication. Et de tout temps celle-ci s'est heurtée au problème de la distance. Comment entrer rapidement en relation avec ceux qui sont sur une île voisine ou qui gardent les troupeaux dans la montagne ? Comment signaler l'arrivée de l'ennemi aux paysans pour qu'ils puissent se réfugier à temps dans l'enceinte fortifiée […] Lire la suite

TÉLÉCOMMUNICATIONS - La révolution numérique

  • Écrit par 
  • Daniel HARDY
  •  • 4 490 mots
  •  • 2 médias

Les signaux échangés au travers des réseaux de télécommunications ont été initialement de nature analogique, c'est-à-dire à variation continue. Malgré les progrès des techniques de traitement du signal, cette caractéristique a toujours rendu difficile la restitution du signal reçu avec une qualité voisine de celle du signal émis. La transformation du signal analogique en signal numérique est alors […] Lire la suite

TÉLÉCOMMUNICATIONS - Les transmissions radio

  • Écrit par 
  • François DE RYCK
  •  • 4 938 mots
  •  • 5 médias

La radio tient une place particulière dans les télécommunications. Utilisée initialement pour les services de communications à longue distance et de diffusion, peu de temps après la première transmission radio de l'italien Guglielmo Marconi en 1895, elle s'est progressivement étendue à tous les domaines des télécommunications, jusqu'à la téléphonie […] Lire la suite

TÉLÉCOMMUNICATIONS - Technologies optiques

  • Écrit par 
  • Irène JOINDOT, 
  • Michel JOINDOT
  •  • 7 037 mots
  •  • 8 médias

Le développement des télécommunications s'est caractérisé par l'utilisation d'un domaine de fréquences de plus en plus vaste, depuis les quelques kilohertz des premières lignes téléphoniques jusqu'aux quelques dizaines de gigahertz des liaisons radio. Il était donc a priori logique que la lumière puisse être utilisée afin de prolonger le spectre. Elle ne pou […] Lire la suite

TÉLÉCOMMUNICATIONS - Transfert d'information par paquets dans les réseaux

  • Écrit par 
  • Dominique DELISLE
  •  • 9 495 mots
  •  • 4 médias

Quelle loi physique, quelle organisation de l'information choisir pour maximiser l'efficacité et la flexibilité du transfert dans un réseau, et comment optimiser l'usage des ressources physiques qui s'y trouvent mises en œuvre ? Ces questions récurrentes ont conduit depuis les débuts des télécommunications à une évolution continuelle au travers des différentes réponses qui leur ont été apportées. […] Lire la suite

4G, télécommunications

  • Écrit par 
  • René WALLSTEIN
  •  • 1 571 mots

Le déploiement en France du réseau de communications sans fil de quatrième génération pour les terminaux mobiles, la 4G, engagé en 2012 en direction des entreprises, s’est poursuivi et amplifié en 2013 vers le grand public. La France, comme ses voisins européens, suit ainsi le mouvement initié à partir de 2009/2010 dans les pays scandinaves (Norvège, Suède), aux États-Unis d’Amérique, en Corée d […] Lire la suite

ANTENNES, technologie

  • Écrit par 
  • Jean-Charles BOLOMEY
  •  • 5 193 mots
  •  • 6 médias

Les possibilités offertes par la propagation des ondes électromagnétiques dans les milieux naturels sont exploitées à des fins multiples : radiodiffusion, télévision, radar, télécommunications, radionavigation... Dans toutes ces applications, l'antenne désigne ce composant indispensable au rayonnement et à la captation des ondes. Le mot est d'origine latine ( antenna ) et servait à désigner la ver […] Lire la suite

ATMOSPHÈRE - La couche atmosphérique terrestre

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 7 818 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La neutrosphère, l’ionosphère et la magnétosphère »  : […] La présence de couches ionisées (particules chargées électriquement) est une autre caractéristique de l’atmosphère qui a retenu depuis longtemps l’attention des spécialistes en télécommunications, en raison de leur aptitude à propager certaines ondes électromagnétiques sur de longues distances. Alors que la couche qui se trouve en dessous de 60 kilomètres d’altitude – la neutrosphère – comporte a […] Lire la suite

BARAN PAUL (1926-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 365 mots

Ingénieur électricien américain, Paul Baran a inventé le concept de réseau distribué et, parallèlement aux travaux de l'informaticien britannique Donald Davies, la transmission de données par paquets. Ces inventions ont fourni les bases d'Internet. Paul Baran naît le 29 avril 1926 à Grodno en Pologne (aujourd'hui Hrodna en Biélorussie). En 1928, sa famille s'installe à Philadelphie, en Pennsylvani […] Lire la suite

BELL ALEXANDER GRAHAM (1847-1922)

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY, 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 900 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une vie consacrée à la physiologie de la parole »  : […] Né le 3 mars 1847 à Édimbourg (Écosse) , Alexander Graham Bell a été fortement influencé dans ses travaux par son père, Alexander Melville Bell, et son grand-père, Alexander Bell, tous deux très impliqués dans la recherche sur les troubles du langage et de l’élocution. Après avoir étudié durant une année à l’université d’Édimbourg (1864-1865), il entame des recherches sur la physiologie de la paro […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Alexandre COTARMANAC'H ECHEVARRIA, René WALLSTEIN, « TÉLÉCOMMUNICATIONS - La communication sans fil », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/telecommunications-la-communication-sans-fil/