TATHĀGATA

Épithète du Buddha. Diverses étymologies et de nombreuses explications en ont été données. La plus classique — « Celui qui s'en est allé ainsi » — est sans doute une fausse étymologie pour un mot qui est antérieur au bouddhisme et peut-être non aryen. Le terme est utilisé surtout dans les textes du Mahāyāna, souvent associé à celui de samyaksambuddha (« pleinement et parfaitement Éveillé »). L'école yogācāra a bâti la théorie du tathāgata garbha (embryon de tathāgata).

—  Jean-Christian COPPIETERS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  TATHAGATA  » est également traité dans :

BOUDDHISME (Les grandes traditions) - Bouddhisme indien

  • Écrit par 
  • Jean FILLIOZAT, 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT
  •  • 10 626 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Mahāyāna tardif et tantra »  : […] prenant des apparences humaines est constitué un groupe de cinq Buddha appelés Jina, Tathāgata ou (à tort car le nom n'est pas employé dans les textes originaux) Dhyānibuddha, « Buddha de méditation ». Ces cinq Jina ont une localisation cosmique précise qui se marque dans des figurations symboliques (maṇḍala) : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouddhisme-les-grandes-traditions-bouddhisme-indien/#i_26931

INDE (Arts et culture) - Les doctrines philosophiques et religieuses

  • Écrit par 
  • Jean FILLIOZAT
  •  • 16 834 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Philosophie bouddhique en pāli »  : […] Après avoir étudié puis abandonné sa famille et le monde, et suivi pour un temps les enseignements de maîtres yogin, le prince Siddhārtha est parvenu par lui-même à la vérité, devenant le « Parvenu au oui », à l'acquiescement, le Tathāgata […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-les-doctrines-philosophiques-et-religieuses/#i_26931

ZEN

  • Écrit par 
  • Claude GRÉGORY
  •  • 18 848 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Prajñā »  : […] Le Tathāgata (Buddha) n'est pas savoir ni objet de savoir ; il n'est ni connaissance ni objet connu. Il n'est ni caché ni découvert, ni ténèbres ni lumière. Il ne stationne pas et ne marche pas. Le Tathāgata n'a ni nom ni marque. Il n'est ni fort ni faible. Il n'est pas localisé ni sans localisation. Il n'est ni bon ni mauvais, ni souillure ni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zen/#i_26931

Pour citer l’article

Jean-Christian COPPIETERS, « TATHĀGATA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tathagata/