PAPADOPOULOS TASSOS (1934-2008)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Président de la République de Chypre. Dès son retour de Londres où il a fait des études de droit, Papadopoulos prend part à la vie politique de Chypre (il est né à Nicosie) qui est alors sous domination coloniale britannique, au sein de l'Organisation nationale des combattants chypriotes (E.O.K.A.). Après l'indépendance de l'île en 1960, il occupe plusieurs portefeuilles ministériels jusqu'en 1970, avant de devenir député. Élu à la tête du Parti démocratique Diko en 2003, il accède, la même année, à la présidence de la République. Représentant l'aile dure du nationalisme chypriote-grec, il appelle à voter non au référendum d'avril 2004, sur le projet de réunification de l'île proposé par l'O.N.U. Massivement rejeté par les Chypriotes-grecs, mais accepté par les Chypriotes-turcs, le plan Annan entérine le statu quo sur une île divisée depuis l'invasion de sa partie nord par l'armée turque en 1974. Ainsi, seule la République de Chypre présidée par Papadopoulos entre dans l'Union européenne en mai 2004. Bien que celui-ci ait rencontré en tête à tête le dirigeant de la République turque de Chypre du Nord, Mehmet Ali Talat, en 2006 et 2007, le dialogue est resté dans l'impasse. Battu dès le premier tour de l'élection présidentielle de février 2008, Papadopoulos se retire de la vie politique, permettant ainsi de débloquer les négociations sur la réunification de l'île.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  PAPADOPOULOS TASSOS (1934-2008)  » est également traité dans :

CHYPRE

  • Écrit par 
  • Marc AYMES, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Gilles GRIVAUD, 
  • Pierre-Yves PÉCHOUX
  •  • 10 301 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Une division inévitable »  : […] Cet édifice céda à la première crise : elle survint à la fin de 1963. La minorité turque réclamait des administrations municipales distinctes dans les agglomérations urbaines à population mixte et la majorité grecque voyait là une menace pour la liberté des individus et une atteinte à l'autorité de l'État. Le président de la République proposait d'amender la Constitution, ce que refusa la Turquie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chypre/#i_36655

Les derniers événements

24 février 2008 • ChypreÉlection de Demetris Christofias à la présidence.

Le 24, le candidat communiste Demetris Christofias, président du Parlement, remporte l'élection présidentielle avec 53,4 p. 100 des suffrages. Il était opposé au candidat conservateur Ioannis Kasoulides, soutenu par l'Église orthodoxe chypriote. Le président sortant, Tassos Papadopoulos, tenant [...] Lire la suite

21 mai 2006 • ChypreVictoire du camp présidentiel aux élections législatives.

, avec 18 sièges sur 56 (— 2 par rapport au scrutin de mai 2001), suivi du principal parti d'opposition, le Rassemblement démocratique Disy – 18 élus (— 1) – et du Parti démocratique Diko du président Tassos Papadopoulos – 11 députés (+ 2).  [...] Lire la suite

7-26 avril 2004 • ChypreÉchec du référendum sur la réunification de l'île.

Le 7, le président de la République de Chypre, Tassos Papadopoulos, et celui de la République turque de Chypre du Nord, Rauf Denktash, appellent leurs citoyens à rejeter le projet de réunification de l'île proposé par l'O.N.U., qui doit être soumis à référendum en vue de faire entrer l'ensemble [...] Lire la suite

16 février - 11 mars 2003 • ChypreÉlection du candidat de l'opposition Tassos Papadopoulos à la présidence.

Le 16, le candidat de l'opposition de centre droit Tassos Papadopoulos remporte l'élection présidentielle dès le premier tour, avec 51,5 p. 100 des suffrages. Le président sortant Glafcos Cléridès, gêné par la candidature d'un autre membre de son parti, Alekos Markidès, n'obtient que 38,8 p. 100 [...] Lire la suite

Pour citer l’article

« PAPADOPOULOS TASSOS - (1934-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tassos-papadopoulos/