TAORMINE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La ville actuelle est plus célèbre pour la beauté de son site, le charme de son climat et la splendeur de ses horizons, que limite la masse tantôt neigeuse, tantôt lumineuse de l'Etna, que pour son rôle historique. Implantée sur des rochers gris et jaunâtres, Taormine domine la presqu'île où, vers le sud, s'étendait la ville ancienne de Naxos, la première peut-être des colonies grecques de Sicile dont les fouilles ont révélé la curieuse évolution urbaine. Resté longtemps une citadelle indigène occupée par les Sicules, le site accueillit seulement au milieu du ~ ive siècle une implantation grecque qui fut tôt soumise par les Romains, et c'est son nom latin, Tauromenium, qui survécut. Elle fut au ~ iiie siècle la patrie de Timée, grand historien grec qui laissa une Histoire de la Sicile, malheureusement perdue, mais qui fut très exploitée par les historiens postérieurs.

Un théâtre romain dont l'état est bien conservé occupe une merveilleuse situation sur la partie orientale du site, dominant la pente rocheuse qui plonge dans la mer. Des gradins, on domine le déferlement des jardins et des orangeraies qui s'étalent par vagues jusqu'au pied de l'Etna. L'architecture du théâtre primitif fut profondément modifiée par les transformations qui affectèrent la scène et l'orchestra pour en faire une arène propre aux combats de gladiateurs.

—  Roland MARTIN

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Roland MARTIN, « TAORMINE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/taormine/