TANTALE, mythologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Généralement, Tantale passe pour un fils de Zeus et de Ploutô, elle-même fille de Cronos ou d'Atlas. Il régnait en Phrygie, ou en Lydie, sur le mont Sipyle. Pindare nous dit (Olympiques, I, 87) que « si vraiment d'un mortel les Clairvoyants de l'Olympe firent cas, c'était bien de lui, Tantale ». Admis aux banquets des dieux, extrêmement riche, il avait épousé l'une des filles d'Atlas, la Pléiade Dioné (on lui donne parfois une autre épouse : Euryanassa, fille de Pactole). « Pourtant, ajoute Pindare, digérer ce grand bonheur, il ne l'a pas pu, et de suffisance il s'attira un fléau imparable. » Sur la nature de ce supplice, comme sur son motif exact, les versions toutefois diffèrent. Le récit le plus célèbre est celui du livre XI de L'Odyssée (vers 582 à 592) : on y voit Tantale en proie à une faim et une soif éternelles : plongé dans l'eau jusqu'au cou, il ne peut jamais s'abreuver car le liquide fuit dès qu'il tente d'y tremper les lèvres ; de même que la branche chargée de fruits, au-dessus de lui, quand il lève le bras. Chez Pindare, c'est une énorme pierre qui est placée par Zeus au-dessus de sa tête, toujours sur le point de tomber, et pourtant éternellement en équilibre (cf. aussi Platon, Cratyle, 395 d). Quant au motif, on dit tantôt que Tantale aurait révélé aux hommes les secrets divins, tantôt qu'il aurait dérobé aux Immortels du nectar et de l'ambroisie pour en donner à ses amis ; ou bien encore qu'il aurait servi aux dieux, en guise de mets, son propre fils, Pélops, pour éprouver la clairvoyance de ceux-ci.

On connaît deux autres Tantale, tous deux descendants du premier : l'un est son arrière-petit-fils par l'intermédiaire de Thyeste, lui-même fils de Pélops ; l'autre, son petit-fils, par l'intermédiaire de sa fille, Niobé, épouse d'Amphion.

—  Robert DAVREU

Écrit par :

  • : enseignant en littérature générale et comparée à l'université de Paris-VIII, poète et traducteur

Classification


Autres références

«  TANTALE, mythologie  » est également traité dans :

ENFERS ET PARADIS

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT, 
  • Mircea ELIADE
  •  • 6 319 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'autre monde selon Homère »  : […] mythologiques qui avaient commis de graves offenses contre les dieux : Tityos, Tantale et Sisyphe. Ulysse aperçoit le premier, étendu sur le sol : deux vautours lui déchiraient le cœur. Tantale, consumé d'une soif ardente, était « debout dans un lac dont l'eau, plus limpide que le cristal, affleurait à son menton » ; mais, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfers-et-paradis/#i_26195

PÉLOPS

  • Écrit par 
  • Robert DAVREU
  •  • 168 mots

Fils de Tantale et d'Euryanassa, Pélops est originaire d'Asie Mineure (Phrygie ou Lydie), d'où il émigre en Grèce. Dans sa jeunesse, son père l'avait servi, en guise de mets, aux dieux de l'Olympe, pour éprouver leur clairvoyance. Mais aucun ne s'y était trompé, à l'exception de Déméter (ou d'Arès) qui lui avait mangé l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pelops/#i_26195

Pour citer l’article

Robert DAVREU, « TANTALE, mythologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tantale-mythologie/