SYRINGOMYÉLIE

Maladie due à la formation progressive, chez un sujet adulte, d'une lésion de la moelle épinière réalisant une cavité longitudinale au sein de ce centre nerveux. La syringomyélie réalise un syndrome neurologique caractéristique.

Au niveau du membre supérieur apparaissent des signes « lésionnels », en relation directe avec le trouble pathologique : il s'agit d'une altération du sens du toucher avec anesthésie à la chaleur, contrastant avec la conservation de la sensibilité tactile. Cette anomalie est souvent accompagnée d'une certaine amyotrophie des mains.

On observe, dans certains cas, une paraplégie dite sous-lésionnelle, car elle est la conséquence plus indirecte des lésions, et enfin dans la majorité des cas, une scoliose et des troubles trophiques du membre supérieur (« panaris » analgésique).

—  François BOURNÉRIAS

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

François BOURNÉRIAS, « SYRINGOMYÉLIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/syringomyelie/