SUSPENSE, cinéma

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les moments de suspense d'un film éveillent un sentiment d'attente angoissée. L'irruption brutale d'un événement dans l'ordre quotidien, si elle est inattendue, ne relève pas du suspense ; celui-ci est fondé sur la probabilité de la solution plus ou moins prochaine d'une situation ambiguë. Il va jouer sur la durée et peut être tragique ; il joue aussi sur la peur : le fil qui retient l'épée au-dessus de la tête de Damoclès résistera-t-il ? Les rats d'Edgar Poe rongeront-ils les liens du prisonnier au fond du puits avant que le tranchant du pendule ne l'atteigne ? Le suspense est « la dilatation d'un présent pris entre deux possibilités contraires d'un futur imminent » (Jean Douchet).

Au cinéma, c'est devenu un truisme d'appeler Alfred Hitchcock « le maître du suspense ». Un échantillon du genre : dans la salle de concert de l'Albert Hall, un chef d'État étranger doit être tué au moment d'un coup de cymbales en plein fortissimo ; en présence : la cible, le tueur à gages, le cymbaliste (et l'orchestre), et celle-qui-sait (L'homme qui en savait trop, The Man Who Knew Too Much, remake en 1956) ; un montage analytique conduit crescendo le suspense, jusqu'au cri nerveux et involontaire qui surprend le tueur et fait dévier le coup.

—  Victor BACHY

Écrit par :

Classification


Autres références

«  SUSPENSE, cinéma  » est également traité dans :

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Scénario

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 3 562 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La dramaturgie cinématographique »  : […] L'art du scénario ne date pas du cinéma, et la théorie dramaturgique est bimillénaire, puisque son texte le plus prestigieux et le plus ancien en Occident est la Poétique d'Aristote, dont bien des préceptes restent valables pour le cinéma, et sont utilisés consciemment ou inconsciemment par les scénaristes actuels. En même temps, le cinéma a développé des procédés dramaturgi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-scenario/#i_15827

GRIFFITH DAVID WARK

  • Écrit par 
  • Patrick BRION
  •  • 1 151 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « À la découverte du cinéma »  : […] Né à Crestwood, dans le Kentucky, Griffith a, en 1907, trente-deux ans. Il a tour à tour été critique dramatique, journaliste, acteur, auteur de poèmes. Sa carrière a été principalement tournée vers la littérature et le théâtre. Edwin S. Porter l'engage alors comme acteur de cinéma ( Rescued From an Eagle's Nest ). L'année suivante, Griffith écrit des scénarios et met en sc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-wark-griffith/#i_15827

HITCHCOCK ALFRED (1899-1980)

  • Écrit par 
  • Jean COLLET
  •  • 1 877 mots
  •  • 6 médias

Hitchcock aura donc triomphé sur tous les plans. Non seulement la plupart de ses films ont été des succès : il a peu à peu imposé le respect. Il a su plaire, amuser, émouvoir, et en même temps susciter les travaux les plus savants. Comme si la clarté de ses cinquante-trois films cachait un secret. Le « cinéma selon Hitchcock » – pour reprendre la belle formule de Truffaut – est si simple, si évid […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-hitchcock/#i_15827

POLICIER FILM

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  • , Universalis
  •  • 4 322 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Esthétique du film policier »  : […] On peut définir le film policier comme le récit d'une chasse à l'homme. Il diffère du film d'aventures en ce que le mystère entoure jusqu'à l'explication finale des motifs du poursuivant ou la personne du poursuivi. C'est le plus souvent la seule curiosité du spectateur que l'auteur cherche à exciter : l'intrigue est alors la pièce maîtresse du film. Mais toutes les données peuvent être fournies d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/film-policier/#i_15827

THRILLER

  • Écrit par 
  • Jean-Paul ROSPARS
  •  • 679 mots

L'étymologie du terme (en anglais « qui donne des frissons ») est responsable de son extension et, partant, de la constitution d'une espèce de catégorie aux contours très imprécis : est souvent baptisé thriller tout roman, pièce ou film qui, pour toucher lecteurs ou spectateurs, s'attache avant tout à déclencher en eux des émotions ou sensations fortes aussi nombreuses et intenses que possible. L' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thriller/#i_15827

VERTIGO, film de Alfred Hitchcock

  • Écrit par 
  • Jacques AUMONT
  •  • 956 mots

De tous les cinéastes qui ont fait le cinéma classique hollywoodien, c'est Alfred Hitchcock (1899-1980) qui a eu l'ambition la plus complète, puisqu'il voulait captiver le spectateur autant par la forme du film que par le récit. Très tôt, il a travaillé des modes du récit, au premier chef le suspense , auquel son nom reste attaché, mais dès ses premiers films muets, il apprit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vertigo/#i_15827

VERTIGO (A. Hitchcock), en bref

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 206 mots

Avec Vertigo ( Sueurs froides , 1958), Alfred Hitchcock pousse à son comble sa conception du suspense. La profondeur psychologique de l'intrigue, inspirée d'un roman de Boileau et Narcejac, le confirme définitivement comme un immense cinéaste à la fois populaire et expérimental. Le suspense n'a plus seulement pour fonction, selon son expression, la « di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vertigo-en-bref/#i_15827

Pour citer l’article

Victor BACHY, « SUSPENSE, cinéma », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/suspense-cinema/