ROCHE STEPHEN (1959- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Coureur cycliste irlandais né le 28 novembre 1959 à Dublin. Stephen Roche fait ses débuts chez les professionnels en 1981, au sein de la formation Peugeot. La même année, il remporte Paris-Nice. Il s'adjuge le Tour de Romandie en 1983 et en 1984. En 1985, il gagne le Critérium international et prend la troisième place du Tour de France, dominé par le duo Bernard Hinault-Greg LeMond.

En 1987, il réalise un exploit – le triplé Giro-Tour de France-Championnat du monde – que seul Eddy Merckx (en 1974) était parvenu à réussir avant lui. Il remporte d'abord le Giro, devant l'Écossais Robert Millar, bien que son coéquipier de chez Carrera Roberto Visentini en soit le favori. Hinault retraité, LeMond blessé, le Tour de France est très ouvert. Le maillot jaune est ainsi un moment la propriété de Charly Mottet, puis de Jean-François Bernard, qui réalise un récital lors de la montée du Ventoux contre la montre, laissant l'Irlandais à plus de 5 minutes. Dès le lendemain, dans le Vercors, Roche, en compagnie de l'Espagnol Pedro Delgado, lui répond fièrement, le distance de plus de 4 minutes et revêt le maillot jaune. Nouveau rebondissement dans L'Alpe-d'Huez : Roche cède devant Delgado, qui devient le nouveau maillot jaune. Vers La Plagne, Stephen Roche, encore en difficulté, doit puiser au plus profond de lui-même pour ne pas concéder trop de temps à l'Espagnol et compromettre ses chances de victoire finale. Lors de l'ultime étape contre la montre, Stephen Roche reprend le maillot jaune à Pedro Delgado, définitivement cette fois. Un écart de 40 secondes fait de lui le premier Irlandais vainqueur du Tour de France. Le 6 septembre à Villach (Autriche), théâtre du Championnat du monde sur route, il pense sincèrement se mettre au service de son compatriote et ami Sean Kelly. Mais les circonstances de la course en décident autrement et Stephen Roche conquiert, presque malgré lui, le maillot arc-en-ciel, devant l'Italien Moreno Argentin.

La suite de sa carrière est moins brillante. Stephen Roche remporte cependant les Quatre Jours de Dunkerque en 1990, le Critérium international en 1991 et une dernière étape sur le Tour de France en 1992. Il raccroche définitivement son vélo en 1993.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « ROCHE STEPHEN (1959- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/stephen-roche/