Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

STAMP ACT (1765)

Loi promulguée en 1765 par le roi George III d'Angleterre et imposant un droit de timbre sur les actes légaux, les annonces publicitaires et la presse dans les colonies américaines. Le Stamp Act devait permettre par les ressources ainsi levées, de payer les dépenses entraînées par la défense des colonies au lendemain de la victorieuse guerre de Sept Ans (1756-1763). En Amérique (où un Congrès des représentants de neuf colonies rédige un manifeste) comme au Parlement de Londres (où William Pitt prend la tête de l'opposition), les protestations se multiplient, et l'on invoque le droit des citoyens à ne pas se soumettre à un impôt que leurs députés n'auraient pas expressément approuvé. En 1766, Pitt obtient l'abolition du droit du timbre, mais ne peut empêcher le vote préalable d'un Declaratory Act proclamant le droit de la métropole de légiférer, même pour les colonies américaines, sans que soient exceptées les matières fiscales. La controverse est la première d'une série qui mènera rapidement les colons américains à la révolte.

— Roland MARX

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Pour citer cet article

Roland MARX. STAMP ACT (1765) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Autres références

  • ADAMS JOHN (1735-1826)

    • Écrit par
    • 823 mots
    • 1 média

    Deuxième président des États-Unis, diplomate, écrivain, John Adams est considéré comme l'un des « pères fondateurs » en raison du rôle qu'il joua pendant la révolution américaine. Né à Braintree (actuellement Quincy) dans le Massachusetts, appartenant à une famille de fermiers puritains, il est...

  • ADAMS SAMUEL (1722-1803)

    • Écrit par
    • 494 mots
    • 1 média

    Politicien et brillant polémiste, Samuel Adams, qui fut l'un des premiers Américains à se révolter contre la colonisation britannique, est l'un des héros de la révolution américaine. Né à Boston (Massachusetts), cousin du deuxième président des États-Unis, John Adams, il...

  • ROYAUME-UNI - L'empire britannique

    • Écrit par
    • 21 770 mots
    • 43 médias
    ...sur les coloniaux d'Amérique. En 1764, une loi sur le sucre a infligé un droit de douane sur l'importation des mélasses étrangères, en 1765 la loi du timbre impose un droit sur tous les actes civils et nombre de biens, depuis les diplômes et les livres jusqu'aux jeux de cartes. De Boston à la...