SPORTL'année 2006

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Football : la Coupe du monde, entre le paradoxe italien et la fête allemande

L'Italie a remporté la XVIIIe Coupe du monde de football, en battant la France en finale (1-1, 5 tirs au but à 3). Au regard de l'histoire, ce résultat ne peut constituer une surprise : le maillot de la Nazionale sera orné d'une quatrième étoile. Si l'on se réfère à la situation du Calcio, on doit cependant y voir un paradoxe. En effet, le football italien est confronté à un scandale sans précédent : une affaire de corruption a conduit la justice sportive à rétrograder la Juventus Turin en Série B (deuxième division) et à sanctionner trois autres clubs prestigieux. Avant le début de la Coupe du monde, de nombreuses voix réclamaient, en Italie même, l'éviction du sélectionneur de la Squadra, Marcello Lippi, dont le nom apparaissait dans le dossier, et que le brassard de capitaine soit retiré à Fabio Cannavaro, un proche de Luciano Moggi, le « cerveau » de l'affaire. De son côté, Gianluigi Buffon, le gardien de but, risquait alors des poursuites judiciaires pour son implication dans des paris clandestins. Un mois plus tard, les trois hommes sont devenus des héros nationaux ; Fabio Cannavaro obtiendra même en fin d'année un ballon d'or controversé ! Paradoxe : loin de constituer un handicap, cette situation a semblé souder l'équipe. Genaro Gattuso, le rugueux milieu de terrain de la Squadra, déclarait ainsi après la finale : « Les scandales qui touchent le Calcio ont décuplé notre motivation. » Mais rappelons que, lors de sa dernière victoire, en 1982, l'Italie se remettait tout juste du scandale du totonero, dans lequel était impliqué, notamment, Paolo Rossi, la star de cette Coupe du monde en Espagne. La Juventus Turin a donc été lourdement sanctionnée et évoluera pour la première fois de son histoire en Série B ; pourtant, huit de ses joueurs (dont trois Français) – lesquels sont tous totalement étrangers à l'affaire mais auraient pu se voir déstabilisés en raison de l'incertitude quant à leur aveni [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « SPORT - L'année 2006 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-l-annee-2006/