HENRY THIERRY (1977- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Footballeur français né le 17 août 1977 aux Ulis (Essonne). Thierry Henry est considéré comme un des meilleurs attaquants de sa génération. Il détient le record du nombre de buts inscrits (51) sous le maillot de l’équipe de France, au sein de laquelle il a été sélectionné à cent vingt-trois reprises. Il est le seul footballeur français à avoir participé à sept phases finales d'une grande compétition internationale (4 Coupes du monde, 3 Championnats d’Europe des nations). Il est aussi une idole en Angleterre : une statue le représentant a été dressée en 2011 devant l’Emirates Stadium, le nouveau stade d’Arsenal, le club londonien sous le maillot duquel il a donné sa pleine mesure de 1999 à 2007.

Thierry Henry, passé par l'Institut national du football de Clairefontaine, rejoint l’AS Monaco dès 1994. Avec ce club, il est champion de France en 1997. Le 11 octobre 1997, il connaît sa première sélection internationale, face à l'Afrique du Sud. Néanmoins, il semble encore manquer de maturité, et ce n'est qu'au dernier moment qu'Aimé Jacquet décide de l'appeler pour disputer la Coupe du monde 1998. Auteur de trois buts, il est le meilleur réalisateur de l’équipe de France couronnée championne du monde.

Thierry Henry connaît alors un passage à vide, marqué par une expérience peu réussie à la Juventus Turin (janvier-juin 1999). À l’été de 1999, il signe à Arsenal, et l’entraîneur de l’équipe, Arsène Wenger, va le faire évoluer dans un nouveau registre : celui d'avant-centre plutôt qu'attaquant de soutien. La métamorphose est parfaite. Lors de l'Euro 2000, il est de nouveau le meilleur réalisateur des Bleus qui remportent le titre (trois buts).

À vingt-trois ans, Thierry Henry peut déjà présenter sur sa carte de visite un doublé, inédit jusqu'alors, Coupe du monde-Championnat d'Europe avec l'équipe de France.

En 2002, Thierry Henry réalise le doublé Coupe-Championnat avec Arsenal. Il est couronné meilleur buteur du Championnat d’Angleterre. Mais, lors de la Coupe du monde, épuisé, il ne peut mettre son talent en évidence, et se voit même expulsé lors du match contre l'Uruguay.

En 2003, il prend une nouvelle dimension. Avec Arsenal, il remporte la Cup. En équipe de France, il devient un élément indispensable, au même titre que Zinédine Zidane. En 2004, il est de nouveau champion d'Angleterre avec Arsenal, et meilleur buteur de la compétition. Malheureusement, lors de l'Euro au Portugal, malgré deux buts inscrits face à la Suisse, ses prestations sont en demi-teinte, et les Bleus sont éliminés dès les quarts de finale par la Grèce. En 2005, il est une nouvelle fois le meilleur buteur du Championnat d’Angleterre et remporte encore la Cup avec Arsenal.

Le 18 octobre 2005, Thierry Henry inscrit deux buts lors d'un match de Ligue des champions face au Sparta Prague. Ce fait peut paraître anecdotique, mais le joueur français entre dans l'histoire du club d'Arsenal : il a alors inscrit 186 buts pour les « Gunners », battant le record jusque-là détenu par Ian Wright (185 buts), qui fut l'idole d'Highbury de 1991 à 1998.

En 2006, Thierry Henry est de nouveau le meilleur buteur du Championnat d'Angleterre et, au sein d'une équipe d'Arsenal rajeunie, il dispute la finale de la Ligue des champions. Lors de la Coupe du monde en Allemagne, évoluant seul en pointe, il est un des artisans du beau parcours de l'équipe de France, qui atteint la finale perdue face à l'Italie (1-1, 5 tirs au but à 3) ; il inscrit notamment trois buts, dont celui de la victoire face au Brésil (1-0) en quart de finale.

En juin 2007, Thierry Henry décide de quitter Arsenal, et s'engage avec le FC Barcelone. Le 17 octobre 2007, il inscrit les deux buts de la victoire de l’équipe de France face à la Lituanie, lors d’un match qualificatif pour l'Euro 2008. Avec un total de quarante-trois buts marqués sous le maillot bleu, il devient ce jour-là le meilleur buteur de l'histoire de l’équipe de France, effaçant le record (41 buts) que Michel Platini détenait depuis 1986. Cette année-là, selon L'Équipe Magazine, Thierry Henry était devenu le sportif français le mieux rémunéré : ses revenus annuels étaient alors estimés à 17,4 millions d’euros.

En 2009, Thierry Henry est champion d'Espagne et remporte la Ligue des champions avec le FC Barcelone. Mais, en novembre 2009, il se trouve au centre d’une polémique. Lors du match décisif qui oppose l’éq [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Autres références

«  HENRY THIERRY (1977- )  » est également traité dans :

SPORT - L'année 2009

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 5 418 mots
  •  • 11 médias

Une année de sport, malgré les multiples performances et exploits qui l'ont jalonnée en 2009, saurait-elle se résumer à un seul geste ? L'exemplarité d'une carrière internationale de plus d'une décennie devrait-elle se voir remise en cause en un instant ? Vu le déferlement médiatique qui s'est abattu sur Thierry Henry, il semblerait que ce soit le cas. Mais, plutôt que de polémiquer et de vilipen […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « HENRY THIERRY (1977- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 février 2023. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/thierry-henry/