SMS (Short Message Service) ou TEXTO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les relations entre SMS et orthographe traditionnelle

Cette pratique d’une langue écrite « différente » est souvent soupçonnée par les parents, les enseignants ou les médias d’être la cause des difficultés en orthographe des élèves et/ou de l’apprentissage de la langue française.

Les résultats scientifiques les plus récents ne confirment pas cette position « négative » et conduisent à définir les SMS comme un nouveau registre de la langue écrite. Un registre langagier est caractérisé par l’ensemble des marques langagières structurales (phonologiques, syntaxiques et sémantiques) appropriées dans une situation sociale donnée. L’idée de l’existence de différents registres de la langue écrite est nouvelle dans la mesure où, jusqu’à une période très récente, elle était essentiellement utilisée dans des situations formelles et institutionnelles avec des formes normalisées par l’Académie française. Ce qui doit être appris par l’enfant et l’adolescent, ce ne sont pas les normes d’une langue écrite unique, mais les variations des formes de la langue écrite en fonction des situations de communication.

Un ensemble de recherches (en langue anglaise, finlandaise et française) a été mis en œuvre pour répondre à la question : « Les SMS menacent-ils l’apprentissage de l’orthographe ? » Pour des scripteurs de neuf à treize ans, aucune étude ne met en évidence une influence négative de la pratique des SMS sur l’apprentissage de l’orthographe traditionnelle. Les résultats obtenus montrent soit une absence de corrélation entre la densité de textismes et le niveau en orthographe traditionnelle, soit une corrélation positive indiquant qu’une forte densité de textismes est liée à un bon niveau en orthographe, et inversement. On peut ajouter que le niveau en grammaire traditionnelle n’est pas lié aux « fautes » de grammaire observées dans les SMS. De plus, l’écrit SMS, comme l’écrit traditionnel, a un coût cognitif, ce qui soutient l’idée que l’écrit SMS n’est pas une forme de dégénérescence de l’écrit c [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

  • : professeure des Universités à l'université de Poitiers

Classification


Autres références

«  SMS (Short Message Service) ou TEXTO  » est également traité dans :

TÉLÉCOMMUNICATIONS - La communication sans fil

  • Écrit par 
  • Alexandre COTARMANAC'H ECHEVARRIA, 
  • René WALLSTEIN
  •  • 6 671 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  La téléphonie sans fil s’ouvre aux données »  : […] Dès que le sans-fil a pris son essor dans les pays européens, les commodités qui firent le succès des petits téléphones mobiles (compacité, facilité d’utilisation, taux de couverture des réseaux important, mobilité durant les communications) allaient vite déborder du seul domaine de la téléphonie grâce aux SMS (Short Message Service), ces messages courts – ou « textos » – qui, à partir de la fin […] Lire la suite

Pour citer l’article

Josie BERNICOT, « SMS (Short Message Service) ou TEXTO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sms-texto/