SHIKITEI SAMBA (1775-1822)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La gloire littéraire de l'écrivain japonais Shikitei Samba, auteur d'un grand nombre d'ouvrages de genres divers, est fondée tout entière sur deux livres drolatiques (kokkei-bon), Au bain public (Ukiyo-buro, 1809-1813) et Chez le barbier (Ukiyo-doko, 1813). Dans ces deux établissements, la population d'Edo se mêlait sans distinction de fortune ou de classe : il suffisait de noter les conversations en les retouchant à peine ; c'est ce que fait Samba, sous la forme de dialogues à bâtons rompus qui constituent le meilleur document que nous possédions sur la vie quotidienne de la ville. Marchands, artisans, paysans, musiciens, poètes, médecins, aveugles, ivrognes, vieillards et enfants, ménagères, femmes entretenues, servantes, nourrices, chanteuses, danseuses, jeunes et vieilles s'entretiennent en toute liberté et à loisir de leurs petites affaires, de leurs préoccupations, de la vie chère. L'effet comique, s'il n'est jamais recherché de façon délibérée, n'en est pas moins irrésistible. L'auteur n'intervient nulle part en son nom propre, la satire est dans les propos des personnages ; parfois le ton se fait sentencieux et didactique, mais c'est un pédant qui parle : faut-il le prendre à la lettre ou prendre le contre-pied de ses propos ? De Samba, citons encore, parmi des dizaines d'ouvrages, ses livres consacrés au kabuki, analyses illustrées des techniques ou critiques portant sur les pièces ou les acteurs ; et pour l'anecdote, sa toute première œuvre, écrite à dix-neuf ans, un récit parodique, en termes épiques, de la bagarre mémorable qui avait opposé deux compagnies de pompiers. Celles-ci, réconciliées contre lui, avaient soumis l'écrivain ainsi que son éditeur à un siège en règle, conflit que les autorités réglèrent en infligeant à tous deux de fortes amendes pour avoir troublé l'ordre public.

—  René SIEFFERT

Écrit par :

  • : professeur à l'Institut national des langues et civilisations orientales

Classification


Autres références

«  SHIKITEI SAMBA (1775-1822)  » est également traité dans :

JAPON (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques ORIGAS, 
  • Cécile SAKAI, 
  • René SIEFFERT
  •  • 20 416 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le siècle d'Edo (1750-1850) »  : […] Capitale administrative des shōgun Tokugawa, Edo, la ville nouvelle de l'Est (future Tōkyō, « capitale de l'Est »), était vite devenue un pôle d'attraction qui, dès la fin du xvii e  siècle, pouvait rivaliser avec Ōsaka, la métropole commerciale. Peu à peu tout le Japon se mettait à la mode d'Edo, et la littérature suivit le mouvement : à quelque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-arts-et-culture-la-litterature/#i_24644

Pour citer l’article

René SIEFFERT, « SHIKITEI SAMBA (1775-1822) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/shikitei/