SHAMISEN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le shamisen (aussi orthographié samisen) est un luth japonais à long manche, sans frettes, muni de trois cordes. Il comporte une petite caisse de résonance carrée avec des membranes frontale et arrière en peau de chat et un chevillier recourbé vers l'arrière muni de chevilles latérales. Il est dérivé du sanxien chinois, dont la version des îles Ryūkyū, arrivée au Japon au xvie siècle, est en faveur dans la musique traditionnelle et savante pour accompagner les chants lyrique et narratif ainsi que dans les orchestres de bunraku (marionnettes) et de kabuki.

L'accord normal du shamisen est do2-fa2-si bémol2, do2-fa2-do3, ou do2-sol2-do3 (hauteur relative, accordé sur la tessiture du chanteur). On en joue avec un plectre de grandes dimensions ; différents types de plectres produisent des couleurs sonores distinctes selon les types de musique.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  SHAMISEN  » est également traité dans :

MUSICALES (TRADITIONS) - Musiques d'inspiration chinoise

  • Écrit par 
  • TRAN VAN KHÊ
  •  • 8 745 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les relations historiques »  : […] Il est difficile de prouver que la musique d'un pays a influencé celle d'un autre, pendant la période allant de l'Antiquité jusqu'à la dynastie chinoise des Tang (618-907). Depuis la période des Han (206 av.-220 apr. J.-C.), la musique chinoise était surtout rituelle et exécutée par de grands orchestres de quatre-vingt-quatorze exécutants et des corps de ballet comportant huit rangées de huit dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicales-traditions-musiques-d-inspiration-chinoise/#i_17574

THÉÂTRES DU MONDE - Le théâtre japonais

  • Écrit par 
  • René SIEFFERT, 
  • Michel WASSERMAN
  •  • 6 944 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un art populaire »  : […] À partir du milieu du xiii e  siècle, les « moines au biwa » avaient chanté dans les villes et les villages, aux carrefours comme dans les châteaux, d'abord la Geste des Heike , puis les autres grandes rhapsodies épiques, du Gempei seisuiki au Taiheiki , en passant par la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatres-du-monde-le-theatre-japonais/#i_17574

Pour citer l’article

« SHAMISEN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/shamisen/