SEYCHELLES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Seychelles : carte physique

Seychelles : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Seychelles : drapeau

Seychelles : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Île de la Digue (Seychelles)

Île de la Digue (Seychelles)
Crédits : Manfred Mehlig, Getty Images

photographie

Archipel des Seychelles : palmiers

Archipel des Seychelles : palmiers
Crédits : Michele Falzone/ Getty Images

photographie


Nom officielRépublique des Seychelles (SC)
Chef de l'État et du gouvernementDanny Faure (depuis le 16 octobre 2016)
CapitaleVictoria
Langues officiellesaucune 1
Note : L'anglais, le créole et le français sont langues nationales selon la Constitution
Unité monétaireroupie des Seychelles (SCR)
Population97 000 (estim. 2018)
Superficie (km2)452

La république socialiste des Seychelles (1977-1993)

La Constitution du 29 juin 1976 instaure une république de type semi-présidentiel fidèle aux valeurs des démocraties libérales. Inclinée diplomatiquement vers l'Occident, dépourvue d'armée, elle se veut cependant ouverte au monde par-delà les concurrences idéologiques et entend donner l'image – en tirant argument de sa faiblesse même – d'un authentique non-alignement. Utopie peut-être ? L'expérience tourne court en moins d'un an. Le contrat politique unissant les deux partis dans le partage des responsabilités gouvernementales, avec établissement au sommet d'une sorte de dyarchie (J. R. Mancham est président de la République et F.-A. René Premier ministre), est rompu brutalement par le coup d'État pacifique du 5 juin 1977. En l'absence du président Mancham retenu à Londres par la conférence du Commonwealth, F.-A. René est propulsé par ses partisans à la tête de l'État. Mancham ne sera plus autorisé à revenir au pays, l'an I de la première république est déjà terminé. Ce n'est pas une simple révolution de palais, mais bien un changement complet de régime, la « véritable indépendance ». Dans son discours-programme du 29 juin 1977, le président René résume ainsi l'orientation de la nouvelle société à construire : « Depuis le 5 juin 1977, le peuple seychellois est un peuple révolutionnaire qui ne s'endormira plus comme avant. »

L'organisation politique

Après deux années de transition à base de décrets présidentiels, les Seychelles se donnent, le 26 mars 1979, une nouvelle Constitution dont le projet a été longuement discuté au cours de débats populaires. Elle crée un régime à la fois présidentialiste et socialiste. Les instruments du pouvoir sont au nombre de trois. Un président de la République qui cumule les fonctions de chef d'État et de chef du gouvernement (maximum dix ministres) ; élu au suffrage universel direct pour cinq ans, rééligible deux fois, il dispose de prérogatives nombreuses et importantes. Une Assemblée populaire, instance suprême en théorie, mais dont les vingt-cinq députés sont obligatoirement pro [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages




Écrit par :

  • : professeur agrégé à l'université d'Aix-Marseille-III, ancien doyen de la faculté de droit et des sciences économiques de l'université de Madagascar

Classification


Autres références

«  SEYCHELLES  » est également traité dans :

INDIEN HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • André BOURDE, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 14 249 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La quête des Portugais pour contourner la barrière musulmane (XVe-XVIe s.) »  : […] Au début du xv e  siècle, Venise l'emporta définitivement sur Gênes, mais elle fut frustrée dans la reprise de ses relations orientales par la prise de Constantinople, la conquête de la Syrie et de l'Égypte par les Turcs. Les efforts des Vénitiens pour se survivre et se « reconvertir » du point de vue commercial les empêchèrent de se consacrer co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-l-ocean-indien/#i_28936

INDIEN OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  • , Universalis
  •  • 6 085 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Géophysique »  : […] Dès 1888, E.  Suess notait la ressemblance géologique entre les terres qui bordent l'océan Indien et l'Atlantique Sud, et supposait qu'elles avaient été autrefois réunies en un continent unique, le Gondwana. Depuis lors, la théorie de la dérive des continents, due à A. Wegener, a permis de comprendre comment se continent, encore cohérent à la fin du Paléozoïque, a pu se rompre en éléments aujourd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-indien/#i_28936

TOURISME

  • Écrit par 
  • Gabriel WACKERMANN
  •  • 27 066 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les pays en voie de développement »  : […] L'Europe méditerranéenne a tracé la voie aux pays en développement : ses rivages appauvris ont servi en premier lieu à l'éclosion du tourisme international. Au cours d'une seconde étape, ce fut le tour des autres littoraux de cette mer subtropicale. Outre les régions peu développées du bassin méditerranéen, l'emprise du tourisme international s'étend surtout à l'Amérique centrale, au Sud-Est asiat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tourisme/#i_28936

VICTORIA, Seychelles

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 156 mots

Capitale de la république des Seychelles, située sur la côte nord-est de l'île de Mahé, la plus grande de l'archipel, Victoria est la seule ville du pays et le seul vrai port des Seychelles. À la rade intérieure réservée aux petites embarcations s'ajoute un port en eaux profondes. Environ un tiers des habitants de Mahé vivent à Victoria, dont la population était estimée à 25 500 habitants en 200 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victoria-seychelles/#i_28936

Voir aussi

Pour citer l’article

Charles CADOUX, « SEYCHELLES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/seychelles/